Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La nouvelle saison en Formule 1 débute sur les chapeaux de roues au G.P d’Australie


Kimi Räikkönen, Fernando Alonso, Sebastian Vettel podium gagnant



La nouvelle saison en Formule 1 débute sur les chapeaux  de roues au G.P d’Australie
Le Finlandais Kimi Räikkönen (Lotus-Renault) a démarré en trombe le Championnat du monde 2013 en remportant dimanche le Grand Prix d'Australie de Formule 1, loin devant l'Espagnol Fernando Alonso (Ferrari) et l'Allemand Sebastian Vettel (Red Bull), parti en pole position.
Kimi Räikkönen, parti de la 7e place sur la grille de départ, a parfaitement géré sa course et ne s'est arrêté que deux fois pour changer de pneus, contre trois fois pour Alonso et Vettel, deux autres champions du monde qui, comme lui, s'étaient déjà imposés sur la piste de l'Albert Park, à Melbourne.
Quatre mois après avoir gagné à Abou Dhabi début novembre, devant Alonso et Vettel dans le même ordre, à la fin de la saison 2012, le Finlandais a confirmé de belle manière, en remportant la 20e victoire de sa carrière en F1, son retour au plus haut niveau, après deux années sabbatiques passées en Mondial des rallyes (2010, 2011).
"Iceman" a aussi parfaitement entamé cette saison 2013, en apportant à Lotus sa deuxième victoire depuis le rachat de Renault F1 par Genii Capital, le fonds d'investissement luxembourgeois de Gérard Lopez. L'écurie d'Enstone avait terminé 4e du classement constructeurs en 2012, et Räikkönen 3e du championnat pilotes, en rentrant dans les points 19 fois sur 20.
Très bien parti de la 3e ligne de la grille de départ, l'Espagnol Alonso a d'abord dû suivre son coéquipier brésilien Felipe Massa, puis une stratégie parfaite lui a permis de se hisser jusqu'à la 2e place.
La grosse déception du jour est venue de McLaren, 9e seulement avec Jenson Button, vainqueur ici-même l'an dernier, au terme d'un week-end raté de bout en bout. La performance la plus encourageante a été réalisée par son ex-coéquipier Lewis Hamilton, 5e pour sa première course au volant d'une Mercedes, après avoir mené du 9e au 12e tour à la faveur des premiers arrêts au stand.
La grosse surprise est venue de l'Allemand Adrian Sutil (Force India). Revenu en F1 après une année sabbatique, il a réussi à mener la course deux fois, du 14e au 20e tour puis du 39e au 42e tour, grâce à une stratégie pneus inverse de ses rivaux. Il a finalement terminé 7e derrière l'Australien Mark Webber (Red Bull), encore une fois privé de podium devant son public.

Libé
Mardi 19 Mars 2013

Lu 177 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs