Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La normalisation contre la dénucléarisation : Washington tend la main à Pyongyang





Les Etats-Unis sont déterminés à obtenir la dénucléarisation de la Corée du Nord et offrent en échange une normalisation et un traité de paix à Pyongyang, a déclaré mardi à Tokyo la secrétaire d’Etat américaine, Hillary Clinton.  “Laissez-moi insister sur l’engagement des Etats-Unis dans la dénucléarisation de la Corée du Nord et la prévention de toute prolifération (...). C’est une question qui nous préoccupe au plus haut point”, a-t-elle dit aux journalistes.
Mais Mme Clinton a une nouvelle fois tendu la main au régime de Pyongyang en lui offrant une normalisation et un traité de paix s’il renonce sincèrement à son programme nucléaire. “Si la Corée du Nord renonce complètement et de façon vérifiable à son programme nucléaire, il y aura alors une réciprocité (...), une chance de normaliser les relations, de parvenir à un traité de paix plutôt qu’un armistice et d’envisager une aide pour le peuple de Corée du Nord”, a dit la chef de la diplomatie américaine, lors d’une conférence de presse à Tokyo, première étape de sa tournée inaugurale en Asie.
Les Etats-Unis surveillent de très près la Corée du Nord dans l’espoir qu’elle cessera ses déclarations et actes provocateurs, a souligné la secrétaire d’Etat américaine lors de la première étape, au Japon, de sa tournée asiatique. “Si la Corée du Nord respecte ses engagements déjà pris et élimine de façon complète et vérifiable son programme nucléaire, alors il y aura un geste réciproque, en tout cas de la part des Etats-Unis”, a-t-elle dit.
“Mais la décision de coopérer ou non aux pourparlers à six, et mettre fin aux déclarations et actes provocateurs leur appartient, et nous les surveillons de près.”
Les “pourparlers à six” - Corées, Etats-Unis, Russie, Chine, Japon - sur la dénucléarisation de la Corée du Nord s’enlisent depuis plusieurs mois en raison du refus de Pyongyang d’accepter un système de vérification du démantèlement de ses programmes.
Mme Clinton a cependant ajouté que le tir éventuel d’un missile par la Corée du Nord “ne contribuerait pas à faire progresser nos relations”.
Mais la Corée du Nord a affirmé lundi son droit à procéder au tir et annoncé le lancement imminent d’une fusée, officiellement dans le cadre de son programme spatial, alimentant les craintes d’un tir d’essai de missile à longue portée de type Taepodong-2, censé en théorie atteindre l’Alaska.

AFP
Mercredi 18 Février 2009

Lu 178 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs