Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La myopie plus fréquente chez les enfants de familles aisées que pauvres en Chine




La myopie plus fréquente chez les enfants de familles aisées que pauvres en Chine
Une étude menée en Chine et dont les conclusions sont publiées dans une revue américaine révèle que la myopie est deux fois plus fréquente parmi les enfants de familles de la classe moyenne que chez ceux venant de foyers aux revenus modestes.
Dans certaines régions développées d'Asie de l'est, les taux de myopie se sont envolés pour atteindre de 80 à 90% de la population, relèvent les auteurs de ces travaux publiés dans la revue médicale américaine Ophthalmology.
En 2012, des chercheurs chinois ont examiné la vision de près de 20.000 collégiens, dont 9.489 dans la province du Shanxi, où domine la classe moyenne et 10.137 dans le Gansu, la seconde province la plus pauvre de Chine.
Ils ont constaté que la myopie était deux fois plus fréquente dans le Shanxi (près de 23% des enfants) où se trouvent plus d'enfants de familles aisées que dans le Gansu, plus modeste (12,7%).
Ainsi le fait de vivre dans la classe moyenne accroît de 69% le risque qu'un enfant devienne myope, ont estimé les auteurs de cette recherche.
Les chercheurs se sont notamment interrogés sur les effets liés à l'utilisation du tableau noir comparativement aux livres. Les élèves des collèges dans les zones où vivent davantage de familles modestes utilisent beaucoup plus ces tableaux, car les écoles disposent de moins de livres, contrairement aux collégiens de la classe moyenne.
Les chercheurs ont découvert que l'usage des tableaux noirs avait "un effet protecteur" contre la myopie quand ce facteur est analysé seul. Selon eux, cela pourrait s'expliquer par le fait qu'il évite de regarder de près, un effort favorisant la myopie.   Mais après avoir pris en compte d'autres facteurs, son usage ne faisait pas une différence statistique très marquée.
 "Nous continuons donc à rechercher une explication plausible", a dit le Dr Nathan Congdon, un professeur d'ophtalmologie à l'Université Sun Yat-sen à Guangzhou, en Chine, le principal auteur de cette recherche.
Selon lui, "ça vaudrait néanmoins la peine de faire une étude plus approfondie sur l'effet du tableau noir comparativement aux livres sur la myopie et rechercher d'autres facteurs pouvant jouer un rôle".
Globalement 13 millions d'enfants dans le monde, dont environ la moitié se trouvent en Chine, sont handicapés par leur mauvaise vue qui n'est pas corrigée par des lunettes ou des lentilles de contact, selon l'Organisation mondiale de la santé.

Jeudi 12 Février 2015

Lu 159 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs