Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La musique soufie fait vibrer la Villa des arts: Marouane Hajji en concert à Casablanca




La musique soufie fait vibrer la Villa des arts: Marouane Hajji en concert à Casablanca
La musique soufie sera à l’honneur à Casablanca avec un concert de Marouane Hajji programmé dans le cadre d’une soirée organisée par la Fondation ONA.
Le jeune artiste se produira, jeudi 02 août prochain, à partir de 22h, sur l’esplanade de la Villa des arts de Casablanca. A la joie des amoureux de ce genre musical qui pourront apprécier le talent de cet originaire de la capitale spirituelle, Fès.
Marouane Hajji manifeste très tôt un amour passionné pour le chant soufi, les modes et les récitals andalous. Il n’a alors que 5 ans lorsque son entourage décèle en lui le talent d'un futur artiste. C’est ainsi qu’il est rapidement pris en charge par des aînés persuadés qu’ils feront de leur jeune protégé un véritable artiste.
Sous le regard protecteur et bienveillant de Sheikh Lhaj Mohamed Bennis, le grand maître de l’Association «Al Imam Al Bousairi» décide de le prendre sous ses ailes, à la medersa rachidite. C’est d’ailleurs grâce à cette structure qu’il a eu l’opportunité de participer à la troisième session du Festival national des choristes à Fès. On est alors en 1998. Sans grande surprise, il décroche la première place au niveau national à la satisfaction des siens qui apprécient les premiers signes d’un avenir prometteur.
En parallèle, il est spirituellement encadré par les grands professeurs au Conservatoire musical de Fès où il se perfectionne au fil de son apprentissage.
Abnégation et volonté manifeste d’aller plus loin vont façonner la jeune carrière de Marouane Hajji dont les prestations font écho dans de nombreux festivals et salles de concerts à travers le Royaume ainsi qu’à l’étranger. Il s’est notamment illustré au Festival des musiques sacrées de Fès où sa prestation fut saluée aussi bien par le public que par des observateurs qui lui prédisent un bel avenir. On l’a aussi vu jouer au Festival des Zaouirias à Safi, Festival national de la musique andalouse à Fès, festival de la culture soufie de Fès ainsi qu’au Festival international Casa-andalous. Il impressionnera aussi le public à la Semaine culturelle du Royaume au Soudan.
Il faut dire que cet artiste, issu d’une famille très attachée aux valeurs religieuses, spirituelles et morales, a su intégrer avec talent et habileté la musique andalouse à l’art soufi. Veillant à ne jamais pervertir cet art ancestral qu’il affectionne. «Ikhwane El Fane» est le nom de la formation créée par Marouane Hajji  et composée de maîtres instrumentistes et choristes aux divers talents.

ALAIN BOUITHY
Lundi 23 Juillet 2012

Lu 749 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs