Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La mort de Michael Jackson attribuée officiellement au propofol




Les services médico-légaux du comté de Los Angeles annoncent que la disparition de Michael Jackson est imputable à une dose mortelle de l’anesthésique propofol.
Le Roi de la pop est décédé le 25 juin des suites d’une défaillance cardiaque à l’âge de 50 ans.
Les conclusions du médecin légiste sont contenues dans des documents officiels dévoilés à Houston.
Les causes exactes de la mort du chanteur ont fait l’objet d’une enquête de la police, qui a concentré ses investigations sur les médicaments prescrits et le rôle des médecins qui soignaient Michael Jackson, tout particulièrement son médecin personnel, le Dr Conrad Murray.
« Le médecin légiste en chef de Los Angeles, le Dr Sathyavagiswaran, a indiqué avoir examiné les résultats préliminaires toxicologiques. Son évaluation préliminaire de la cause de la mort de Michael Jackson fait état de doses mortelles de propofol (Diprivan) », lit-on notamment dans le mandat de perquisition des cabinets du Dr Murray, émis en Californie.
Ce mandat a été divulgué par le greffier de district du comté de Harris, à Houston. Le Dr Murray y a un cabinet médical, qui a été visé par une perquisition le 22 juillet.
Dans une déclaration sous serment en vue du mandat, la police dit avoir « rassemblé des éléments constituant la preuve d’un délit d’homicide qui tendent à montrer que le Dr Conrad Murray a commis ledit délit ».
L’avocat de Murray, Ed Chernoff, n’a pu être joint.
Murray, qui se trouvait dans la chambre de Michael Jackson le jour de sa mort afin de faciliter son sommeil, lui a administré de nombreux médicaments dont une dose de 25 milligrammes de propofol par voie intraveineuse à 10 h 40 heure locale, précise le mandat de perquisition.
Jackson était « très habitué » au propofol, qu’il baptisait son « lait » en raison de l’apparence laiteuse de l’anesthésiant, ajoute le document.
Dans les premières heures du 25 juin, le Dr Murray a également donné à Michael Jackson du Valium, de l’Ativan et du Versed.
Jackson est allé dormir après avoir reçu le propofol. Murray est resté à ses côtés pendant une dizaine de minutes avant de sortir pour se rendre aux toilettes. Lorsqu’il est revenu, environ deux minutes plus tard, Jackson ne respirait plus, précise le document.
L’enterrement du Roi de la pop au Glendale Forest Lawn Memorial Park, près de Los Angeles, a été fixé au 3 septembre.

Reuters
Jeudi 27 Août 2009

Lu 209 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs