Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

“La moitié du ciel” en salles à partir du 9 septembre




La sortie nationale du dernier film du réalisateur marocain Abdelkader Lagtaâ, "La moitié du ciel", aura lieu le 9 septembre dans les salles de cinéma de Casablanca. Ce long-métrage (1H30 mn), qui traite d'une période très riche en événements  bouleversants pendant les années de plomb, raconte l'histoire de Jocelyne,  l'épouse d'Abdelatif Laâbi, qui a été mobilisée pour la libération de son mari  arrêté pour délit d'opinion, torturé et condamné à dix ans de prison,  apprend-on auprès du réalisateur. "La moitié du ciel" est un film émouvant qui explore le vécu dramatique de  cette femme libre et illustre son combat et celui des nombreuses femmes et  familles qui ont souffert le martyre suite à l'incarcération arbitraire des  leurs.
Parmi ces détenus figure Abraham Serfaty qui a été arrêté en même temps que  son ami Abdellatif Laâbi, directeur de la revue contestataire "Souffles",  uniquement pour avoir mené la lutte pour la démocratie et la justice sociale.
Adapté d'un roman autobiographique de Jocelyne Laâbi sur l'expérience  douloureuse qu'elle a vécue à cette époque, ce film, dont les principaux rôles  sont interprétés par Anas El Baz et Sonia Okacha, constitue une plongée sans  concession dans une étape sensible de l'histoire du Maroc.
Outre "La moitié du ciel", Abdelkader Lagtaâ est l'auteur de  plusieurs films à savoir, "Un amour à Casablanca" (1992), "Les Casablancais"  (1998), "La Porte close" (2000), "Face à face" (2003), "Yasmine et les hommes"  (2007) et le documentaire "Entre désir et incertitude" (2010).
A l'occasion de la sortie nationale de ce film, Lagtaâ a présenté, jeudi au cinéma Mégarama à Casablanca, son film en exclusivité pour la presse en  présence de l'équipe du film.
Il est à noter qu’après avoir été "Coup de cœur" au Festival international du film de Marrakech, le film d'Abdelkader Lagtaâ a été distingué au Festival national du  film de Tanger 2015, en obtenant le Prix du scénario et le Prix des ciné-clubs,  ainsi que dans le Festival international du cinéma méditerranéen de Tétouan, où  il a reçu le Prix des droits de l'Homme.

Vendredi 4 Septembre 2015

Lu 414 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs