Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La mission des Nations unies de haut niveau commence jeudi




La Haut commissaire aux droits de l’Homme, Navi Pillay, a annoncé mercredi qu’elle a mis en place une équipe de spécialistes de son bureau (Haut commissariat aux droits de l’Homme des Nations unies) qui a commencé officiellement jeudi une évaluation d’une semaine en Tunisie sur les priorités des droits de l’Homme. Cette équipe de haut niveau rencontrera les autorités intérimaires, les groupes de la société civile, les agences des Nations unies sur place et d’autres acteurs clés.
 «Les violations des droits de l’Homme sont au cœur des problèmes rencontrés par le peuple de la Tunisie. Par conséquent, les droits de l’Homme doivent être au premier plan pour apporter des solutions à ces problèmes», a déclaré Mme Pillay.
 «L’équipe du Haut commissariat aux droits de l’Homme va explorer les possibilités d’une avancée en matière de droits de l’Homme en Tunisie et  se faire une première idée des défis à cet égard», a ajouté la Haut commissaire aux droits de l’Homme. «Ses observations et recommandations me permettront de faire des propositions concrètes pour des actions à court et à long termes afin d’améliorer les droits de l’Homme en Tunisie. Il est important que nous maintenions l’élan positif provoqué récemment par la transformation brutale de la situation politique.»
Alors que plusieurs membres de l’équipe sont déjà arrivés en Tunisie, la mission devait commencer officiellement le jeudi 27 janvier, lorsque l’équipe tout entière sera présente à Tunis et s’achèvera le 2 février.
Cette solide équipe de huit personnes comprend quatre hauts fonctionnaires expérimentés en droits de l’Homme, deux fonctionnaires spécialistes de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient ainsi qu’un logisticien et un officier de sécurité.
Le chef de la mission est M. Bacre Ndiaye, directeur de la division du Conseil des droits de l’Homme et des procédures spéciales. Les autres membres de la mission sont notamment Mme Mona Rishmawi, chef de la branche de l’Etat de droit, de l’égalité et de la non discrimination; Mme Francesca Marotta,  chef de la section méthodologie, éducation et formation; et M. Frej Fenniche, chef de la section Moyen-Orient et Afrique du Nord.
La Haut commissaire aux droits de l’Homme avait déjà annoncé le déploiement de cette mission de haut niveau lors d’une conférence de presse à Genève, où elle avait également appelé la communauté internationale à soutenir l’appel du  peuple tunisien pour la liberté et le respect total des droits de l’Homme pour tous en Tunisie.
 «Je continuerai à observer avec la plus grande attention la situation en Tunisie», a déclaré Pillay, «et je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour assurer que les aspirations du peuple tunisien soient finalement respectées et que ses sacrifices n’aient pas été vains».


Libé
Vendredi 28 Janvier 2011

Lu 344 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs