Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La messagerie de Google et le premier réseau social vulnérabilisés : Gmail et Facebook attaqués de toutes parts




Après Paypal, eBay et d’autres sites d’e-commerce, Gmail et Facebook viennent d’être victimes d’attaques. S’agit-il de virus, de hacking, de fishing ou d’autre chose ? Quoi qu’il en soit, les systèmes de sécurité du service de messagerie gratuit proposé par Google et du premier réseau social sur Internet semblent avoir une ou plusieurs failles. Celles-ci semblent  tellement voyantes que les apprentis sorciers de l’informatique n’ont pas eu trop de mal à les découvrir et, partant, à rendre ces réseaux vulnérables.
Depuis quelques jours, les usagers de Facebook et de Gmail ont eu du mal à utiliser leurs comptes et à entrer dans leurs boites à lettres électroniques. Leurs codes d’accès ayant été changés à leur insu par des mains invisibles, ils ne peuvent, en effet, ni lire leur courrier, ni avoir des nouvelles de leurs amis et connaissances.
Préalablement à cette interdiction d’accès, des messages leur sont envoyés portant des liens qui, sitôt, utilisés, semblent se saisir de leurs noms d'utilisateur et de leurs mots de passe ou de toute autre information personnelle pour les utiliser à mauvais escient. Et surtout pour leur interdire l’accès à leurs comptes.
En outre, et comme les utilisateurs de smartphones à système d’exploitation Android imposent indirectement l’utilisation de la messagerie de Google, Gmail récupère les courriers hébergés chez d’autres fournisseurs et envoie ses courriers en utilisant d’autres adresses d’expédition possédées par le détenteur du compte, ces adresses peuvent également être attaquées et leur contenu détruit.
En outre, il est de notoriété publique que les réseaux sociaux ne sont pas suffisamment sécurisés. D’où le fait que plusieurs hackers arrivent à briser leur mur de sécurité. Entre autres, Reda Cherqaoui, un jeune Marocain de 22 ans qui a créé, en février dernier, un portail lui permettant  d’espionner tous les contenus des profils Facebook.
Soyez donc toujours très prudent à l’endroit des messages qui vous demandent des informations personnelles ou qui vous renvoient vers des pages web demandant ce type d'informations.

Mehdi Ouassat Journaliste stagiaire
Jeudi 15 Septembre 2011

Lu 885 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs