Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La mésaventure de jeunes Meknassis : Le policier bourreau se veut au-dessus de la loi




Trois jeunes hommes ont été passés à tabac récemment et en plein jour par des policiers à Meknès, sur la place de Lahdim. En plein jour, un officier de police relevant du service chargé des mineurs, mais pas de service, s’est bien chargé de  corriger des jeunes hommes qui étaient à bord d’une voiture, avant d’être rejoint par d’autres collègues du poste mitoyen, racontent les victimes. L’agent de  circulation, lui, s’est contenté de vérifier les papiers. L’officier  qui n’était pas de service, a agi à l’américaine, en barrant la voie avec son véhicule à celui des jeunes qui aurait doublé la sienne, un geste qui, même s’il s’avère être une infraction au code, n’autorise en rien les agents de l’ordre public à malmener les trois jeunes garçons. Ces derniers ont été par la suite arrêtés et au commissariat, c’était un autre feuilleton de violence trois jours durant. Un certificat médical d’incapacité de 28 jours a été délivré aux trois victimes.
Se doutant de l’existence de quelque tentative de transformer les faits en leur donnant une autre version, les parents ont porté plainte contre le policier concerné. L’incident survenu à midi, aurait, croit-on savoir,  été décalé sur les registres à minuit, de manière à ce que l’officier soit « de service », et par on ne sait quelle logique, autorisé donc à « éduquer» et à porter impunément sa violence sur des jeunes désarmés. Nos efforts pour rapporter la version des services de police sont restés vains, les téléphones de l’officier en question et du commissaire principal de la ville ne répondant pas à nos appels.

Rachida Alami
Vendredi 28 Janvier 2011

Lu 358 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs