Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La médaille de la Monusco décernée aux Casques bleus marocains

La cérémonie de remise a été organisée en RDC




La médaille de la Monusco décernée aux Casques bleus marocains
La médaille de la Mission des Nations unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (Monusco) a été décernée aux Casque bleus marocains déployés à Dungu (province orientale de la RDC) pour leur abnégation et leur dévotion, apprend-on mercredi auprès de la Mission onusienne.  
La remise de cette distinction a eu lieu lors d’une cérémonie, organisée récemment au siège de l’état-major du bataillon marocain à Dungu, au terme de la mission des casques bleus marocains, réalisée avec succès.
 Selon la même source, les soldats de la paix du bataillon marocain de la Force onusienne engagés dans l’opération conjointe dénommée (Poing d’acier), ont mené des patrouilles aériennes de longue portée au-dessus de l’axe Dungu-Azande-Yakuluku-Bangbe, dans le but d’évaluer la situation sécuritaire, dissuader les activités des groupes armés, notamment l’Armée de résistance du seigneur (LRA, rébellion ougandaise), et rassurer les populations civiles. 
En outre, la Monusco rappelle qu’en province orientale, les Casques bleus marocains et les forces spéciales guatémaltèques de la Monusco ont intensifié leurs opérations dans les districts des Haut et Bas-Uélé, dans le but de contrecarrer toute activité des éléments résiduels de la LRA.
Le bataillon marocain de la Monusco maintient également le déploiement de son poste opérationnel à Faradje depuis le 4 février 2014, dans le cadre de l’opération conjointe (Retour II), en vue de traquer et d’interdire toute activité des éléments de la LRA dans cette région, de contrôler la zone et de protéger également les populations civiles.
Les Casques bleus marocains ont, de même, été chargés d’assurer la sécurité des éléments du génie du contingent indonésien de la Force de la Monusco engagés dans la réhabilitation du pont Moke et de protéger les populations civiles riveraines.
 D’autre part, souligne la Monusco, les postes opérationnels des bataillons marocain et bangladais déployés dans le district susmentionné mènent, de jour comme de nuit, des patrouilles motorisées et à pied dans le but d’interdire toute activité négative des groupes armés contre les populations civiles.
A noter que la Force de la Monusco a mené dans la région 1348 patrouilles armées, dont 548 nocturnes, et fourni 30 escortes, tandis que 286 autres patrouilles ont été réalisées par les observateurs militaires. 

MAP
Vendredi 14 Mars 2014

Lu 1035 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs