Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La majorité oublie temporairement ses dissensions


La coalition gouvernementale constitue un secrétariat chargé de réfléchir sur les dossiers importants



La majorité oublie  temporairement ses dissensions
Le Parti de l’Istiqlal qui a mené depuis des mois une fronde contre le gouvernement dont il fait partie et surtout contre le PJD qui préside l’Exécutif depuis plus d’an, temporise et son leader, Hamid Chabat, après la médiation des deux partis de la coalition, le Mouvement populaire et surtout le Parti du progrès et du socialisme, s’est réuni avec Abdelilah Benkirane au niveau de l’instance de la majorité, vendredi soir.
« C’était une réunion tant attendue, car l’instance ne s’est pas réunie depuis deux mois et demi. Elle était importante parce que le gouvernement actuel est éminemment politique. L’on doit renforcer la concertation entre les partis composant la majorité en ce qui concerne les grandes orientations et choix du gouvernement », assure Abdelouahed Fassi Fihri, membre du Bureau Politique du PPS, qui a assisté à cette réunion. Et d’ajouter dans une déclaration à « Libé » que la réunion s’est tenue dans un climat « serein ».
Lors de cette rencontre, précise le membre du bureau politique du PPS, les quatre partis de la majorité ont exprimé leur « attachement à la réussite de cette expérience y compris l’Istiqlal qui n’a pas l’intention de la saboter ni de quitter le gouvernement ».
Quant au remaniement ministériel qui a constitué l’une des principales revendications du mémorandum adressé par Hamid Chabat au chef du gouvernement en décembre dernier, Abdelouahed Fassi a confirmé que ce sujet « n’est pas un tabou », tout en mettant un bémol : «Ce sujet doit être débattu sereinement au sein de la coalition ».
Revoir la charte de la majorité était également à l’ordre du jour de ce rendez-vous. Selon Abdelouahed Fassi, les quatre partis se sont mis d’accord  en vue de renforcer davantage la concertation entre les composantes de la majorité et améliorer l’efficacité de l’action du gouvernement. Chaque parti garde, selon le dirigeant du PPS, sa liberté de jugement et également de critique à condition que cette position soit exprimée dans les instances prévues.
Les quatre partis de la coalition ont constitué un secrétariat chapeauté par Jamaa Mouatassim (chef du cabinet du chef du gouvernement), Yasmina Badou (PI), Said Ameskane (MP) et Abdelouahed Fassi (PPS). Ledit secrétariat aura pour mission de réfléchir sur les questions essentielles telles que la modification de la charte de la majorité. Il se réunira dans les prochains jours pour  discuter cette Charte signée par les quatre partis en 2001, et sérier les grands dossiers qui nécessitent une concertation notamment la régionalisation, la réforme de la Caisse de compensation, la réforme des caisses de retraite.

Mourad Tabet
Lundi 18 Février 2013

Lu 300 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs