Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La machine Ronaldo toujours en panne




L'obsession du record l'a-t-elle poussé à la faute? Cristiano Ronaldo, qui pouvait devenir le premier joueur à marquer dans quatre Euros, a manqué un penalty et plombé un peu plus le parcours du Portugal à l'Euro-2016.
Mais où est passé l'homme aux 51 buts cette saison? Comme Zlatan Ibrahimovic, Robert Lewandowski ou Thomas Müller, les autres buteurs vedettes du tournoi, "CR7" n'a toujours pas débloqué son compteur avec la Selecçao dans l'Euro-2016.
79e minute: Ronaldo voit le poteau repousser son penalty. Incompréhensible pour lui, qui maîtrise cet exercice: il suffit de se rappeler que le 28 mai à Milan, c'est lui qui marque le tir au but de la victoire en finale de Ligue des champions avec le Real Madrid.
Et quand il pensait avoir enfin marqué (86e), c'est l'arbitre qui a invalidé le but libérateur pour un hors-jeu justifié.
"Je préfère ne pas m'exprimer sur ce sujet", a réagi en conférence de presse le sélectionneur du Portugal, Fernando Santos interrogé sur la contre-performance de sa vedette.
Si les Nani et autres Quaresma avaient pris le relais de leur capitaine, le bilan resterait anecdotique. Mais le meilleur buteur de l'histoire du Portugal (58 buts) concentre tellement les espoirs - sur et en dehors du terrain - de son équipe qu'il aimante tous les ballons vers lui. Et les offensives avec.
Conséquence de sa méforme au moment de conclure, le Portugal n'est toujours pas assuré de se qualifier dans l'indécis groupe F, tandis que les principaux favoris (Espagne, France, Italie) ont déjà validé leur billet en 8e.
Pis, Ronaldo et ses coéquipiers se retrouvent à égalité avec l'Islande (2 points), l'équipe à "la petite mentalité" comme il l'avait taxée et qui lui a valu une polémique inutile avant le match contre l'Autriche.
Et pourtant, le triple Ballon d'Or n'a pas manqué d'occasions pour inscrire le but, dont le Portugal avait tellement besoin, et qui l'aurait fait entrer dans la légende de l'Euro.
Outre le penalty manqué, le buteur du Real n'a pas su convertir pas moins de sept occasions nettes. D'abord sur un service parfait de Guerreiro, Ronaldo a manqué le cadre d'un rien (22e), avant de voir sa demi-volée dans la surface pas assez appuyée pour tromper Almer (38e).
Au retour des vestiaires, "CR7" a haussé le ton avec un missile du gauche des 20 mètres, parfaitement détourné par le portier autrichien (55e), puis avec une tête smashée dans la foulée, encore parée (56e).
Puisque cela ne voulait pas rentrer dans le jeu, Ronaldo a tenté de faire la décision sur phase arrêtée, mais ses coups francs n'ont jamais su trouver le cadre (49e, 65e).
Malgré sa contre-performance, le Portugais a quand même pu enrichir un peu plus sa collection de records personnels. Il est devenu le co-recordman du plus grand nombre de rencontres disputées dans une phase finale de l'Euro, avec Lilian Thuram et Edwin Van der Sar (16). Plus qu'une titularisation lors du match décisif face à la Hongrie et la marque sera battue.
Et avec sa 128e sélection contre l'Autriche, le capitaine de la Selecçao a dépassé le légendaire Luis Figo (127) en tête du record de capes avec le Portugal. Mais après une telle soirée, pas sûr qu'il puisse les savourer.

Libé
Lundi 20 Juin 2016

Lu 195 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs