Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La lutte contre le cancer a connu des avancées majeures au Maroc






80 oncologues ont été formés ces dix dernières années



Le Maroc a célébré hier, dimanche 22, la Journée nationale de lutte contre le cancer, proclamée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI à l'initiative de la Fondation Lalla Salma-prévention et traitement des cancers et le ministère de la Santé.
La célébration de cette journée est l’occasion de mettre l’accent sur la prévention en sensibilisant l’opinion nationale à l'importance du diagnostic précoce. Pas seulement. En plus d’en parler, cette date permet aussi d'évaluer les stratégies mises en œuvre pour faire reculer la pathologie et examiner les acquis réalisés dans ce sens à l’échelle nationale.
Il faut dire que le combat contre le cancer reste d’actualité. Selon des chiffres de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) sur l'incidence du cancer au Maroc en 2014, cités par la MAP, le cancer du sein arrive en tête chez la femme avec 6.650 cas, suivi du cancer du col de l'utérus (2.258 cas), le cancer du côlon et du rectum (1.126) le cancer de la thyroïde (929) et le cancer de l'ovaire (735).
L’analyse des données relatives à l'incidence du cancer chez l'homme indique que le cancer du poumon arrive premier avec 3.497 cas, suivi du cancer de la prostate (2.332), le cancer de la vessie (1.429), le cancer du côlon et du rectum (1.358) et le lymphome non hodgkinien (1.089).
Malgré la gravité et la complexité de cette pathologie ainsi que le coût élevé des traitements, des avancées majeures ont été enregistrées dans les domaines de la prise en charge et de traitement du cancer sous l'impulsion de la Fondation Lalla Salma.
En l’espace de dix ans, cette institution a déployé des efforts considérables dans la lutte contre le cancer à travers diverses opérations qui se sont traduites par la mise en place d'un dispositif national de lutte contre le cancer salué par les patients, leurs familles et le corps médical. Pour le Pr. Hassan Errihani, chef du département d'oncologie médicale à l'Institut national d'oncologie de Rabat, il ne fait aucun doute que le Maroc a réalisé des avancées majeures dans le domaine de l'oncologie médicale, soulignant une évolution considérable des effectifs d'oncologues médicaux à l'échelle nationale. Il a précisé que le Maroc a formé 80 oncologues médicaux depuis l'introduction de cette discipline en 2004, rapporte la MAP.
Rappelons que Marrakech a abrité du 18 au 22 novembre courant, des journées d’échange et de partage dans le cadre de  la 10ème édition de la Conférence internationale sur le cancer de l’OAREC. 
Organisées sous le thème « La feuille de route vers le contrôle du cancer en Afrique», ces journées ont réuni plusieurs professionnels de la santé africains et internationaux impliqués dans la prise en charge du cancer. Ces rencontres ont ainsi été l’occasion pour les participants de « discuter des questions liées au cancer et de proposer des solutions visant à réduire de manière significative l’impact du cancer en Afrique et à travers le monde », indique-t-on sur le site de la Fondation Lalla Salma-prévention et traitement des cancers.



 

Alain Bouithy
Lundi 23 Novembre 2015

Lu 969 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs