Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La localité où l'attaque a eu lieu est un important foyer de contestation : Deux officiers tués dans une embuscade au Sud-Yémen




Deux officiers de l'armée ont été tués hier par des hommes armés qui leur ont tendu une embuscade à Daleh, dans le sud du Yémen, a annoncé le ministère de la Défense, selon lequel deux des assaillants ont également été tués.
Dans un communiqué mis en ligne sur son site internet, le ministère de la Défense a affirmé que "des éléments séparatistes hors-la-loi ont tendu une embuscade à l'aube, dans la rue principale de Daleh, à un véhicule transportant un général de l'armée, deux autres officiers et un soldat".
Les assaillants "ont ouvert le feu en leur direction, provoquant la mort d'un lieutenant-colonel et d'un capitaine", alors que le général et un soldat échappaient de justesse aux tirs, selon le communiqué.
Il a précisé que deux des assaillants ont été tués et un troisième a été blessé, affirmant que les trois hommes étaient parmi "les personnes recherchées les plus dangereuses" dans la région.
Daleh est le principal foyer de la contestation dans le sud du Yémen.
L'armée yéménite avait bombardé la ville le 7 juin, faisant quatre tués parmi les civils, après des affrontements avec des militants séparatistes au cours desquels un militaire avait été tué.
Selon le communiqué du ministère de la Défense, l'attaque de hier est intervenue "alors qu'un comité présidentiel se trouve à Daleh depuis plusieurs jours pour tenter de résoudre les problèmes et de résorber les tensions" nées des dernières violences.
La contestation dans le sud du Yémen est animée par le Mouvement sudiste, une coalition dont certaines composantes appellent au fédéralisme et d'autres à la sécession du sud qui était un Etat indépendant avant 1990.
Le Mouvement sudiste se défend de tout lien avec Al-Qaïda, à laquelle les autorités ont attribué samedi une attaque sanglante contre le siège des Renseignements à Aden, principale ville sudiste, qui a fait onze morts, dont sept membres des services de sécurité.

AFP
Lundi 21 Juin 2010

Lu 139 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs