Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La littérature amazighe, riche en termes, de créativité de significations et de visions




Les œuvres littéraires amazighes sont très riches en termes de créativité, de significations et de visions, a souligné, jeudi à Casablanca, le président de l'Alliance marocaine du livre amazigh, Abdelmalek Hamzaoui. Intervenant lors d’une conférence sur le patrimoine amazigh, initiée dans le cadre de la 1ère édition du Forum du patrimoine amazigh, M. Hamzaoui a fait valoir que les œuvres littéraires amazighes reflètent un patrimoine très ancien portant des symboles et des valeurs plus que d'informations, ajoutant que la mémoire collective amazighe a veillé, depuis des siècles, à la conservation de ce patrimoine culturel riche et diversifié. M. Hamzaoui, écrivain et chercheur spécialisé dans le patrimoine et l'art amazigh, a mis l’accent sur l’importance de publier les œuvres littéraires amazighes dans d’autres langues en vue de promouvoir cette culture et faire connaître l’identité amazighe dans ses aspects artistique et culturel. Il a, en outre, fait observer que le genre littéraire amazigh est très varié, relevant que parmi les productions amazighes figurent la poésie, le récit et les livres d’histoire et d'aventure outre les proverbes populaires. Lors de cette rencontre, le chercheur universitaire Ahmed Chaâban (Faculté des lettres Ain chock/ Université Hassan II) a présenté un exposé sur l’Etat amazigh des Berghwata qui a régné durant quatre siècles (de 742 à 1148) sur la région de Tamesna, Bouregreg et Oued Oum Rabii. L’Etat des Berghwata, composé de 29 tribus, était connu également sous le nom de Béni Tarif, en référence au fondateur, Salah Ben Tarif, a fait savoir le professeur Chaâban. Dans son intervention, Zahida Rabha, chercheuse archéologique et responsable au Conseil de la ville de Casablanca, a fait noter que l’architecture de l’ancienne médina de la capitale économique comprend plusieurs signes amazighs, témoignant ainsi de la présence des Amazighs sur ce territoire depuis des siècles. Elle a, par ailleurs, relevé que cette manifestation contribue remarquablement à rapprocher les Casablancais du patrimoine amazigh, ajoutant que cet évènement vise à célébrer l'amazigh en tant qu'affluent principal de l'identité marocaine plurielle. Le coup d’envoi de la 1ère édition du Forum du patrimoine amazigh a été donné, mardi, avec la participation d’une pléiade d’artistes venus de plusieurs régions pour mettre à l’honneur le patrimoine amazigh. L’inauguration de cette manifestation, qui s’inscrit dans le cadre de la célébration du Nouvel An amazigh "Yennayer" 2967, a été marquée par une exposition d’instruments de musique, de livres et de bijoux reflétant la richesse et la diversité de la culture amazighe.

Samedi 14 Janvier 2017

Lu 1180 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs