Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La levée de boucliers contre le Polisario s’amplifie

Mohamed Abdelaziz reconnaît la recrudescence de la contestation dans les camps




La levée de boucliers contre le Polisario s’amplifie
Le contrôle d’une main de fer exercé depuis 40 ans sur les habitants des camps de Tindouf par Mohamed Abdelaziz avec le soutien inconditionnel des services secrets algériens, ne cesse de faire monter la fronde dans les camps.
Cette réalité, Abdelaziz, lui-même, l’a reconnue, en répondant à un journaliste qui lui demandait à propos de la rumeur sur une éventuelle reprise des armes contre le Maroc. Il a affirmé à ce sujet: «Le Front fait face à des pressions de la part des jeunes, lassés de vivre dans les camps». Ce qui, selon lui, justifierait cette éventuelle reprise de la guerre. Mais ce que le chef du Polisario a omis et qui est la principale raison  de cette éventuelle reprise, est son maintien, lui et ses lieutenants à la tête du mouvement, nous dit un rallié qui a choisi de regagner son pays le Maroc. Ce rallié nous a précisé que les opposants sahraouis au Polisario, regroupés au sein du Mouvement des jeunes pour le changement, se battent d’abord pour le départ de Mohamed Abdelaziz. Ils ne croient plus aux promesses du chef du Polisario. Notre interlocuteur ajoute que les jeunes sont révoltés par l’emprise du Polisario et du DRS algérien sur les camps de Tindouf et, surtout,  désespérés par l’absence de perspectives à leur exil forcé.
Dans ces campements isolés du reste du monde, les Sahraouis n’ont pas droit à la libre expression et les médias internationaux indépendants n’ont aucun accès aux camps. Et, comble de malheur, les séquestrés ne peuvent même pas se déplacer en dehors des camps sans l’autorisation du  DRS algérien, par l’entremise du Polisario. C’est dans ce climat extrêmement tendu que des «mouvements de contestation de plus en plus nombreux prennent pour cible la direction du Polisario. Cette même direction que les Sahraouis des camps accusent d’exploiter depuis quatre décennies leurs enfants qu’ils envoient en Europe et à Cuba pour défendre ses causes. Les parents de ces enfants accusent également le Polisario d’envoyer leurs enfants en Europe où des familles les adoptent et les convertissent au christianisme, alors qu’à Cuba ces enfants sont exploités dans des fermes.
A noter que la déclaration du chef du Polisario survient après que le pseudo-émissaire de l’UA a reçu une fin de non-recevoir de Moscou et Pékin.
Dans une tentative de démentir ces réalités concernant la conversion des enfants au christianisme, la direction du Polisario fait circuler des photos d’enfants pratiquant la prière dans des maisons européennes, prétendant que les familles d’accueil les ont toujours aidés à accomplir leurs devoirs religieux. Ce n’est  d’ailleurs pas la première fois que les familles sahraouies des camps ont dénoncé le comportement de leurs enfants qui reviennent de vacances en Europe dans le cadre d’un programme initié sous l’égide de certaines églises et qui permet à 5.000 enfants sahraouis d’être accueillis dans des familles européennes.  

Ahmadou El-Katab
Mardi 15 Juillet 2014

Lu 1917 fois


1.Posté par manal le 14/07/2014 23:10
Vous avez tout résumer du dictât de ce régime du polisaro; Dans ces campements isolés du reste du monde, les Sahraouis n’ont pas droit à la libre expression et les médias internationaux indépendants n’ont aucun accès aux camps. Et, comble de malheur, les séquestrés ne peuvent même pas se déplacer en dehors des camps sans l’autorisation du  DRS algérien, par l’entremise du Polisario.L enfer sur terre pour cette pauvre population a l agonie.

2.Posté par manal le 15/07/2014 00:09
article forsatin et photo des coups et blessures du jeune militant sahraoui de Tindouf
Selon le Forum de soutien aux autonomistes de Tindouf, des éléments du front Polisario avaient pris d’assaut la tente de Mohamed Ould El Habib Ould Anna, jeudi dernier à Tindouf, et l’avaient ligoté, tabassé et inondé d’injures sous les yeux de sa femme. Les traces de ces actes de torture ont été largement relayées par les sites web. Dans le pays des droits de l’ombre personne n’est à l’abri.

3.Posté par olivier le boulenge le 15/07/2014 09:04
La révolte de jeunes saharaouis ne pouvait que survenir tôt ou tard. Le maintien dans des camps d'une population pendant quatre décennies sans espoir de la part de ses dirigeants (qui ne dirigent d'ailleurs plus grand chose) d'une solution, ne pouvait que conduire à des révoltes. Le Polisario s'est enfermé dans une logique d'indépendance qui sert bien sans doute les intérêts de ses responsables qui tirent des profits scandaleux de trafics en tout genre, en rejetant d'emblée la seule solution acceptable : celle de l'adoption du plan d'autonomie marocain. Bien entendu, le Polisario ne peut survivre à une solution négociée et n'a un sens qu'à travers la défense de l'illusoire projet d'indépendance et le soutien de l'Algérie. A ce propos, la position de l'Algérie est, sur le plan juridique, totalement inacceptable. Voilà un état qui légalement est responsable des personnes réfugiées sur son territoire et qui ferme les yeux sur les violations des droits de l'homme commise par les soit-disant dirigeants de ses dirigeants en abdiquant totalement sur une partie de son territoire sa souveraineté. Il faut juste espérer qu'une guerre fratricide entre sarahouis ne survienne pas et que sous ces coups de semonces, la direction du Polisario prenne enfin conscience de l'impasse dans laquelle il se trouve en rejetant de façon dogmatique le plan d'autonomie.

4.Posté par omar le 15/07/2014 09:41
En ce mois de ramadhan moubarak ,je souhaite entre le peuple marocains et nos frères algériens beaucoup de paix et de fraternité ainsi qu a tout les musulmans ,et que Dieu protège les peuples du monde contre la folie de la guerre en ce mois Béni.

5.Posté par Samir le 18/07/2014 12:21
Bien que le pouvoir algérien soutienne financièrement et militairement le polisario,cette dernière doute de l efficacité de cette mafia polisarienne qui n a ni queue ni tête ,robotisé par le drs ,le pouvoir algérien doute de l engagement sincère du polisario ,elle sait très bien que si elle rentre dans le chaos du style la syrie,quel sera alors la position du polisario ainsi des prisonniers sahraouis dans cette region,l effet boomerang ne fait que commencer.

6.Posté par Tarek le 20/07/2014 04:56
une nouvelle video de manifestants sahraouis de tindouf dénonçant le polisario;
http://www.youtube.com/watch?v=WPpBJeg9TSk&sns=em

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs