Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La légende de l'humour marocain honorée au FIFM

“Je suis très ému par cette attention particulière qui coïncide avec la célébration de mon 80ème anniversaire”




Grande émotion mardi soir au Palais des congrès. Et pour cause : l’hommage rendu
à Abderrahim Tounsi, dit Abderraouf.



Le 16ème Festival international du film de Marrakech a rendu un vibrant hommage à Abderrahim Tounsi, alias "Abderraouf", en présence d'une pléiade de stars nationales et internationales. C'est une autre icône de la comédie au Maroc, Hanane Fadili, qui lui a remis le trophée du festival. "Tu as été le porte-parole des sans-voix au Maroc. Tu nous as appris à rire de tout…et à ne pas pleurer sur tout", a-t-elle déclaré, visiblement émue. "Abderraouf est un personnage aussi riche qu’exceptionnel que petits et grands adorent, en goûtant au plaisir de son ironie authentique", a-t-elle relevé, ajoutant qu’Abderrahim Tounsi était "le porte-parole des pauvres, des opprimés et de simples citoyens". Quant à Abderrahim Tounsi, il s’est dit très touché et ému par cette attention particulière qui coïncide avec la célébration de son 80ème anniversaire et couronne son parcours aussi riche que diversifié. "Cet hommage marque l’une des plus belles journées de ma vie", a confié le comédien marocain à l'adresse du public qui l’a fortement ovationné. Il n'a, par ailleurs, pas manqué de remercier ses nombreux fans qui l'ont toujours soutenu pendant de longues décennies et encouragé durant son parcours artistique.
Lors de cette cérémonie, il a été procédé à la projection d'extraits de ses films, notamment "Chauffeur", "Majid" et "La bicyclette de Ba Larbi", avant de clôturer la soirée par la projection en hors compétition du film "Mon oncle" (Aammi), un film du réalisateur Nassim Abassi, dans lequel Abderrahim Tounsi incarne le rôle principal. Né en 1936, Abderrahim Tounsi est le précurseur de l’art humoristique au Maroc. Passionné par le théâtre, il débute sa carrière de comédien en créant, avec des amis, une troupe qui se produit dans des cafés en adaptant des textes de Molière. Abderraouf, personnage burlesque et simplet, créé en 1960 et inspiré d’un camarade de classe, séduit et fait rire des générations entières. Ses spectacles se jouent à guichets fermés et les enregistrements se vendent par milliers. Le succès d’Abderraouf va alors dépasser les frontières du Royaume, s’étendant auprès de l’ensemble de la communauté maghrébine installée à l’étranger. En 2011, il est nommé à Anvers «Meilleur humoriste marocain du XXe siècle» par la Fondation des Nuits de l’humour arabe.
Notons que le Festival a également rendu un hommage posthume au cinéaste marocain Abdellah Masbahi. A cette occasion, Imane Masbahi, fille du regretté, appelée à restaurer et archiver les films qui constituent la mémoire de l’histoire du cinéma et du patrimoine culturel marocains, en hommage à son défunt père et son précieux legs au 7ème art national. Elle a tenu à partager cet hommage avec les cinéastes marocains décédés et ceux encore en vie, déplorant la perte de ce grand homme qui a consacré toute sa vie au cinéma jusqu’à son dernier souffle.

Mehdi Ouassat
Jeudi 8 Décembre 2016

Lu 656 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs