Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La justice hollandaise confirme les Marocaines dans leurs droits

900 veuves recevront leurs allocations augmentées des intérêts




La justice hollandaise confirme les Marocaines dans leurs droits
Bonne nouvelle pour les rapatriés marocains touchés par la décision du gouvernement néerlandais de réduire de 40% les prestations des orphelins et des veuves résidant au Maroc. Ce vendredi 9 mai 204, la Cour d’appel hollandaise à Utrecht a rendu justice aux victimes en approuvant le jugement du tribunal néerlandais de première instance, rejetant ainsi la baisse des allocations des veuves marocaines et de leurs enfants, indique-t-on à la Fondation Hollande d’assistance aux rapatriés à Berkane. Cette décision finale permettra aux personnes concernées de recevoir leurs droits rétroactivement et avec les intérêts dus à partir du 1ier janvier 2013. Quelque 4.500 personnes et plus de 900 veuves au Maroc sont concernées par cette décision contestée, depuis plus d’un an, devant les tribunaux néerlandais.
Depuis que le gouvernement hollandais a décidé de diminuer de 40 % les allocations de retraites des MRE et de leurs ayants droit, début janvier 2013, ce dossier n’a cessé de susciter moult réactions et réclamations. A noter que c’est l’Association marocaine de soutien aux immigrés et la Fondation Hollande d’assistance aux rapatriés à Berkane qui ont entamé les premières procédures juridiques contre la décision hollandaise de diminuer les allocations de réversion. Ces deux associations, qui se sont saisies de l’affaire des veuves marocaines, ont été en contact avec l’avocate néerlandaise, Roy van Zuydewijn d’Amsterdam. Laquelle a mené une action judiciaire contre l’Etat néerlandais pour discrimination et violation des accords signés entre les Pays-Bas et le Maroc. A noter que les premières plaintes de veuves marocaines avaient été déposées au tribunal d’Amsterdam, il y a plus d’un an. «Aujourd’hui, la Cour d’appel a rendu justice aux victimes. Nous allons continuer à sensibiliser tous les acteurs politiques, sociaux et humains afin de récupérer tous les droits et acquis et faire face en particulier aux atteintes aux acquis familiaux et droits des orphelins», promet-on à la Fondation Hollande, d’assistance aux rapatriés à Berkane.  «La décision du gouvernement hollandais de baisser de 40% les allocations perçues au Maroc était basée sur un changement de loi (la loi Anw). Nous estimons que la nouvelle règle est contradictoire avec les dispositions de la Convention générale de la sécurité sociale entre les deux Royaumes. Elle représente une violation de l’article 5 de cette convention», a-t-on estimé à la Fondation Hollande. Cet article, a-t-on insisté, stipule notamment que le montant des allocations des veuves et orphelins et des allocations au décès ne peut subir aucune réduction, ni modification, ni suspension du fait que le bénéficiaire réside sur un territoire de la partie contractante autre que celui où se trouve l’institution redevable. 

Naîma Cherii
Samedi 10 Mai 2014

Lu 2017 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs