Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La grossesse des mineures au centre des débats à Marrakech

L’UNFPA plaide pour une sensibilisation plus accrue




La grossesse des mineures au centre des débats à Marrakech
Le Fonds des Nations unies pour la population au Maroc (UNFPA), organise, en partenariat avec l'Association Ennakhil et le soutien de l’ambassade du Canada au Maroc, une rencontre sous la thématique «La mère-enfant : face aux défis de la grossesse des mineures ». Cette rencontre vise à sensibiliser et plaider pour mettre fin aux grossesses des adolescentes et au mariage des mineures au Maroc. Elle sera tenue à Marrakech le jeudi 20 février 2014.
Cette journée sera également l’occasion d’inaugurer l’exposition photographique « Trop jeunes pour le mariage » qui sera ouverte au public pendant deux semaines à Marrakech, après ses passages à Errachidia, Rabat, Tanger et Fès. 
Les grossesses des adolescentes sont le plus souvent les conséquences du mariage précoce. Au Maroc, le mariage des mineures est à la fois une pratique encore assez courante et à tendance sociale. Selon les statistiques du ministère de la Justice,  le nombre de filles mariées avant 18 ans est passé de 33.253 en 2009 à 39.031 en 2011 (soit 12% de l’ensemble des mariages).
Avec la participation d’experts universitaires en droit et enpsychologie, les interventions lors de cette journée, mettront le point sur les volets relatifs à la santé et à la psychologie des mères-enfants ainsi que ceux liés à l’environnement social, culturel et législatif.
Des victimes viendront témoigner sur les incidences graves de la grossesse chez l’adolescente sur sa santé, son statut psychologique et social, son éducation et ses perspectives d’emploi à le long terme. 
Un débat sera par la suite ouvert au public pour décrypter le phénomène et proposer des actions à mener et des mesures à entreprendre pour infléchir la tendance et protéger les droits fondamentaux et le bien-être des adolescentes.
Le Film « Malak » de Abdeslam Kelai sera aussi projeté pour enrichir le débat. Il raconte l’histoire d’une fille mineure qui découvre qu’elle est enceinte à 17 ans. Expulsée de la maison de ses parents, elle se retrouve seule à affronter la vie.
Le gouvernement, la société civile, et la communauté internationale sont appelés à multiplier les efforts et à œuvrer davantage afin d’étendre l’accès à l’information et aux services de la santé sexuelle et reproductive aux  adolescents et aux jeunes. Ils devraient également s’employer à abolir le mariage des mineures et lutter contre la violence basée sur le genre.
Pour rappel, l’UNFPA, agit pour que toutes les grossesses soient désirées, que tous les accouchements soient sans risques et que tous les jeunes atteignent leur pleine maturité. 

Mercredi 19 Février 2014

Lu 488 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs