Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La grande majorité des travailleurs migrants sont actifs dans le secteur des services

150 millions de migrants constituent la main-d’œuvre mondiale, selon l'OIT




Les travailleurs migrants constituent 72,7% des 206,6 millions de la population immigrée en âge de travailler (âgée de 15 ans et plus), selon l'Organisation internationale du travail (OIT).
«La majorité d'entre eux sont des hommes – 83,7 millions – et 66,6 millions sont des travailleuses migrantes», a indiqué l’agence onusienne dans une nouvelle étude dont les conclusions ont été rendues publiques récemment.
D’après cette étude, intitulée «Estimations mondiales de l'OIT sur les travailleurs migrants», les travailleurs migrants représenteraient 150,3 des quelque 232 millions de migrants dans le monde.
Les données statistiques recueillies dans le cadre de cette étude montrent que les Etats arabes se caractérisent par la plus forte proportion de travailleurs immigrés dans l'ensemble de leurs travailleurs, avec un taux de 35,6%. Elles révèlent aussi que la grande majorité des travailleurs migrants se trouve dans le secteur des services, avec 106,8 millions de travailleurs représentant 71,1% du total.
La répartition de la main-d'œuvre immigrée selon les secteurs d'activité fait ressortir également une forte présence des travailleurs migrants dans l'industrie, y compris dans la production manufacturée et la construction, avec 26,7 millions de travailleurs (17,8%) ainsi que dans l'agriculture avec 16,7 millions de personnes (11,1%).
L’étude de l’OIT révèle, par ailleurs, que 7,7% des travailleurs migrants sont des travailleurs domestiques.
Soulignant l’intérêt de ce travail, le directeur général de l'OIT, Guy Ryder, a expliqué que « cette analyse représente une contribution importante de l'OIT pour les Etats membres en vue de la réalisation du Programme de développement durable à l'horizon 2030, et en particulier des cibles relevant de l'objectif 8 sur la protection de tous les travailleurs, y compris les travailleurs migrants, et de l'objectif 10 sur la mise en œuvre de politiques de migration bien gérées », estimant que « les responsables politiques disposeront dorénavant de données réelles pour  fonder leurs politiques ».
Manuela Tomei, directrice du département des conditions de travail et de l'égalité, explique pour sa part que « cette évaluation montre que l'immense majorité des migrants part en quête de meilleures perspectives d'emploi ». Ce dernier estime, par ailleurs, qu’enrichir considérablement la base de connaissances sur les migrations permettra d’« offrir une base solide pour élaborer des politiques migratoires efficaces ».
A propos des chiffres mondiaux élevés concernant les travailleurs domestiques migrants et les fortes disparités hommes/femmes dans ce secteur, l’étude note que le travail domestique est l'un des secteurs les moins régulés de l'économie. Ce qui préoccupe particulièrement l'OIT. Et pour cause : «En raison de la concentration des travailleuses migrantes et de la visibilité relativement faible de la main-d'œuvre dans ce secteur, de multiples formes de discrimination se superposent », souligne l’organisation.
« Sur les quelque 67,1 millions de travailleurs domestiques dans le monde, 11,5 millions, ou 17,2%, sont des migrants internationaux. Environ 73,4% (soit environ 8,5 millions) de tous les travailleurs domestiques migrants sont des femmes », souligne l’étude.
D’après les statistiques, l'Asie du Sud-Est et le Pacifique en accueilleraient la plus grande part, avec 24% de la totalité des travailleuses domestiques migrantes, suivis par l'Europe du Nord, du Sud et de l'Ouest, avec 22,1% du nombre total, et les Etats arabes avec 19%, précise l’étude.
Face au vieillissement des sociétés et à d'autres évolutions démographiques et socioéconomiques, les experts de l'Organisation internationale du travail sont persuadés que « les travailleurs domestiques migrants devraient continuer à s'expatrier massivement pour satisfaire les besoins en matière de soins et de services domestiques ».

Alain Bouithy
Mercredi 30 Décembre 2015

Lu 700 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs