Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La gourmandise de Netanyahou




A vouloir être trop gourmand, il risque de tout perdre. Il s’agit du Premier ministre Benyamin Netanyahou.
Le gouvernement de Benyamin Netanyahou serait en train de vivre ses derniers moments.
A vouloir suivre plusieurs lièvres à la fois, le premier des Israéliens risque de n’en attraper aucun !
Le danger menace de venir là où on l’attend le moins. C’est-à-dire de l’intérieur. Netanyahou et son gouvernement ont démontré leur incapacité à gérer la crise qui secoue le pays. Tous les plans ou programmes proposés n’ont pas convaincu la population israélienne. Pour preuve, la grève générale qui a paralysé  tous les secteurs du pays. D’autres actions du même genre sont prévues. Devant la détérioration de la situation intérieure, des partis de la coalition gouvernementale menacent de quitter le bateau, sonnant ainsi le glas du cabinet  Benyamin Netanyahou.
Lui, qui est fort du soutien américain pour entraver la route à la reconnaissance de l’Etat palestinien par l’ONU, semblait trouver là une solution miracle pour faire oublier aux Israéliens  les problèmes de la vie quotidienne qu’ils endurent. Mais ceux-ci n’en ont cure ! Leur seul souci est de trouver d’abord une solution aux difficultés qu’ils rencontrent chaque jour au moment où leur gouvernement est dans l’incapacité  de les satisfaire.
Et ce qui n’arrange rien pour Benyamin Netanyahou et malgré les efforts entrepris avec la bénédiction des Américains pour faire avorter le projet de reconnaissance de l’Etat palestinien par l’ONU, la démarche du Premier ministre israélien qui s’est donné corps et âme dans cette affaire, ne serait finalement qu’un demi-succès qu’il risque de payer très cher.
Le chef de l’Autorité palestinienne, en cas d’échec de la demande de reconnaissance de l’Etat palestinien par l’ONU va jouer le tout pour le tout et dissoudre l’instance palestinienne mettant ainsi tout le monde devant le fait accompli.
Dans ce cas, il n’y aura plus d’interlocuteur officiel palestinien,  et le gouvernement israélien aura sur les bras un gros problème à gérer, celui de la population palestinienne.
C’est une catastrophe qui pointe à l’horizon.
Comme quoi à vouloir réussir sur tous les tableaux, Benyamin Netanyahou risque de tout rater à la fois et mener son pays vers l’inconnu!

Youssef BENZAHRA
Mardi 11 Octobre 2011

Lu 527 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs