Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La gestion du foot féminin contestée par les clubs du Sud

Improvisation, incompétence et indifférence fédérales




La gestion du foot féminin contestée par les clubs du Sud
Décidément rien ne réussit à notre valeureuse fédération de football. De débâcle en débâcle, d’échec en échec et de débandade en débandade, notre valeureuse fédé n’en finit pas d’étonner par ses déboires à tous les niveaux. Cette fois, c’est l’éternel problème du foot féminin qui est mis sur le tapis avec un communiqué de protestation émanant de plusieurs clubs du Sud et en particulier du Souss et du Sahara. Les clubs en question dénoncent l’indifférence des responsables devant les doléances des clubs et contestent la gestion du soi-disant championnat de foot féminin. Projet de la fameuse commission fédérale censé promouvoir ce secteur. Initialement, ledit projet de championnat prévoit une première division à deux poules et une seconde division avec trois groupes. La plupart des clubs avaient émis des réserves sur le projet fédéral, car il ne prenait pas en considération plusieurs facteurs tant aux niveaux matériel, logistique qu’humain. D’autre part, les concepteurs de ce projet n’ont pas défini les règles de montée et de descente entre les deux groupes. Les équipes considèrent que les responsables n’ont pas tenu compte de la réalité des clubs. Peut-on couvrir les dépenses d’un concours de longue haleine avec tout ce que cela suppose comme déplacements, salaires et primes avec six millions de centimes ? Sans oublier l’équipement qui demande beaucoup plus que la somme versée par la fédé sur deux tranches. Si l’on ajoute les frais de déplacement et de séjour des clubs, il est évident que ce n’est pas la meilleure façon d’émanciper et de promouvoir le foot féminin qui reste le dernier des soucis des fédéraux qui n’ont pu réussir nulle part. La FIFA a depuis des années incité la fédé à aller dans le sens d’un développement réel de ce secteur en octroyant une aide importante à la FRMF. Mais les responsables ont toujours sous-estimé le foot féminin, ce qui est très grave au moment où l’on parle de parité et de droits de la femme. La situation du football en général et du foot féminin en particulier n’est pas nouvelle. La même politique, les mêmes gestionnaires et les mêmes pseudos-projets en vue de sortir notre foot de son marasme, mèneront sans aucun doute aux mêmes échecs et aux mêmes déboires. Messieurs, la porte est par là !

Kamal Mountassir
Jeudi 2 Mai 2013

Lu 337 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs