Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La gazette




La gazette
Ronaldo ridiculisé. Le tabloïd allemand Bild a publié lundi des photos du torse de Cristiano Ronaldo, qui a l’habitude de célébrer ses buts en enlevant son maillot afin de faire admirer sa musculature, mais avec la tête de trois Allemands: le sélectionneur Joachim Loew, le capitaine Philipp Lahm et l’attaquant Thomas Müller. Commentaire du journal: “Nous voulons montrer à la superstar du Portugal que nous sommes les plus forts. Nous ne voulons pas voir ses muscles aujourd’hui, nous voulons voir Loew et compagnie fêter” la victoire. Bild ne se doutait sans doute pas que ses voeux seraient exaucés au-delà de toutes ses espérances puisque Müller a signé le premier triplé du Mondial et la Mannschaft a écrasé le Portugal 4 à 0.
 
Champions. Les investisseurs de Santiago sont les champions du monde de... l’absentéisme lors des matches de leur sélection au Mondial. Selon les statistiques de la Banque centrale européenne, les transactions avaient chuté de 99% durant les rencontres du Chili au Mondial sud-africain en 2010. Santiago du Chili écrase, et de loin, les 14 autres places boursières étudiées (Angleterre, France, Allemagne, Pays-Bas, Portugal, Espagne, Suisse, Italie, Danemark, Argentine, Brésil, Mexique, Etats-Unis et Afrique du Sud) qui n’avaient enregistré qu’une baisse de 55% en 2010.
 
Admiration. “Buffon est un excellent gardien. Je l’admire depuis de nombreuses années. Il m’est impossible de l’imiter, mais je peux en apprendre beaucoup en le regardant”. Déclarations de Keylor Navas, le gardien du Costa Rica qui affrontera l’Italie vendredi à Recife. Gianluigi Buffon, le capitaine de la Squadra forfait contre l’Angleterre, n’est pas certain de garder les buts italiens contre le Costa Rica, vainqueur surprise de l’Uruguay (3-1) alors que la Squadra a battu l’Angleterre 2-1.
 
Erreurs. L’Equateur a commis des erreurs lors de sa défaite face à la Suisse (1-2). Et c’est le président équatorien Rafael Correa, en personne, qui le dit. “Courage! Nous avons besoin d’être fiers de la ‘Tri” aujourd’hui plus que jamais. Des erreurs ont été commises, ils ne méritaient pas de perdre. Mais c’est ainsi en football”, a écrit sur Twitter le président en faisant allusion au fait que la sélection nationale avait ouvert le score et ne s’était inclinée que dans le temps additionnel.
 
Deschamps de mines. Interrogé sur la gestion du cas médical Ribéry, dont le forfait pour cause de lombalgie a créé une polémique entre le staff français et celui du Bayern Munich, le sélectionneur des Bleus n’a pas voulu y revenir: “C’est bien d’essayer, mais le dossier est clos”, a tranché Didier Deschamps. Le journaliste insistant en disant que c’était Ribéry lui-même qui avait relancé le sujet dans un entretien à l’Agence allemande SID, le sélectionneur a répliqué qu’il n’était “pas un bon relanceur”. Et d’enchaîner avec humour: “Moi, j’étais plutôt un tacleur, et je n’en ratais pas beaucoup. Si tu veux éviter de te faire tacler...”
 

Jeudi 19 Juin 2014

Lu 58 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs