Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La fuite en avant du Polisario pour masquer son désarroi






Pour la énième fois, les séparatistes menacent de reprendre les armes



Chaque fois qu’ils sont confrontés à des problèmes, notamment internes, ou qu’il y a une grogne grandissante des habitants des camps, les dirigeants du Polisario font circuler la rumeur selon laquelle ils s’apprêteraient à reprendre les armes contre les forces armées Royales, mettant ainsi un terme au cessez-le-feu de 1991.
Cette fois, c’est le prétendu ministre des Affaires étrangères du mouvement qui a dit à M. Ross, lors de sa dernière tournée dans la région, que devant le blocage que connaît la situation, le Polisario pensait à une reprise de la guerre. 
Pour Mahjoub Salek, membre fondateur du mouvement et actuel dissident fondateur du mouvement Khatt Chahid, résidant en Espagne que nous avons contacté par téléphone, cette menace, la énième depuis l’entrée en vigueur du cessez-le-feu, n’a d’autre objectif que de détourner l’attention des populations pour permettre aux dirigeants véreux de mener à terme le soi-disant congrès du Polisario. 
Ce congrès, ajoute Mahjoub Salek, a pour principal but de légitimer la prise de pouvoir à la tête du mouvement par l’Algérienne Khadija Hamdi, épouse de Mohamed Abdelaziz. 
Pour Mahjoub Salek, Khadija Hamdi, fille du maire de Tindouf et imposée par la DRS, n’a pas attendu l’affaiblissement de son époux par la maladie pour s’accaparer du pouvoir dans les camps. 
Depuis plusieurs années déjà, Khadija Hamdi, soutenue par les services secrets de son pays, est la vraie détentrice des rênes du pouvoir dans les camps de Tindouf. 
Le prochain congrès ne fera que rendre officiel ce qui, bien que dénoncé par les jeunes des camps, est effectif. 
Sur un autre plan, les services de renseignements japonais viennent de rendre public un rapport prouvant les liens du Polisario avec les différentes organisations terroristes dans le monde. 
L’agence nippone de renseignements de la sécurité générale, relevant du ministère de la Justice, a rendu public un rapport sur la situation du terrorisme au cours de l’année 2015. Ce rapport qui a cité plusieurs cas d’enlèvements dans les camps de Tindouf qu’il qualifie de zone à haut risque et d’insécurité, révèle que d’étroites relations existent entre la direction du Polisario et les sections d’Al Qaïda au Maghreb. Ce qui signifie que le Polisario, mêlé au trafic d’armes, aux enlèvements et aux prises d’otages avec rançons, est une organisation terroriste qui menace la sécurité nationale japonaise depuis 2011, souligne le rapport.
Ahmadou El-Katab

Libé
Lundi 7 Décembre 2015

Lu 660 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs