Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

“La flottille vers Gaza” saboté en Turquie




Un bateau irlandais de  "la flottille vers Gaza"  a été saboté dans le port turc de Gocek, a affirmé jeudi à Dublin le comité irlandais parrainant le navire, en considérant Israël comme  "le principal suspect"  dans cette affaire.
 Le Saoirse (« liberté » en gaélique) a été  "victime d'un sabotage (...) dans le port turc de Gocek, où il mouillait depuis quelques semaines ", a déclaré le comité organisateur dans un communiqué, ajoutant qu'"Israël doit être considéré comme le principal suspect ».
 "Israël est le seul susceptible d'avoir conduit cette opération et le gouvernement irlandais et les autorités d'Irlande du Nord doivent insister pour que les auteurs de cet acte de terrorisme soient traduits devant la justice", a indiqué Fintan Lane, chef du comité d'organisation.
 Equipage et activistes confondus, 25 Irlandais et Nord-Irlandais devaient embarquer à bord du Saoirse, dans le cadre d'une opération internationale visant à livrer de l'aide humanitaire à Gaza.
 Le parti nationaliste irlandais Sinn Fein a exigé dans un communiqué du Premier ministre Enda Kenny qu'il  « demande immédiatement des explications au Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu ».
 "Si les affirmations des activistes s'avèrent fondées, alors les responsables sont coupables de sabotage et de mise en danger de la vie de ressortissants irlandais », a poursuivi le Sinn Fein.
 A défaut de réponse israélienne « comme c'est probable », M. Kenny « devrait demander l'ouverture d'une enquête immédiate en coopération avec le gouvernement turc».
 Le Premier ministre irlandais Enda Kenny avait mis en garde mercredi Israël contre « toute action qui pourrait blesser »  des militants prenant part à la flottille. Devant le Parlement, il avait insisté pour que ne se répètent pas les incidents de mai 2010. Un commando israélien avait alors tué neuf passagers turcs d'un des navires d'une première flottille qui cherchait à briser le blocus maritime actuellement imposé à la bande de Gaza, soulevant une vague de réprobation internationale.  Israël s'est déclaré à plusieurs reprises  "déterminé"  à arrêter cette deuxième flottille qui compte au total près de 300 militants issus de 22 pays ainsi que 35 journalistes, selon les organisateurs.
 L'un des membres de l'équipage du Saoirse, l'ancien international de rugby irlandais Trevor Hogan, a déclaré jeudi à la RTE que si le sabotage n'avait pas été détecté, il aurait eu pour conséquence "d'entraîner le naufrage du navire, en provoquant très certainement la perte de vies humaines".

Libé
Vendredi 1 Juillet 2011

Lu 209 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs