Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La fin de cavale de Nabil Ibelati satisfait les autorités judiciaires françaises

Le braqueur narguait les magistrats sur sa page Facebook




L’arrestation de Nabil Ibelati a été très bien accueillie en France où ce jeune homme de 30 ans était recherché depuis un certain moment. « Cette arrestation illustre l’excellence de la coopération policière franco-marocaine, dans le cadre du renforcement du partenariat entre les deux pays en matière de sécurité », ont souligné récemment les ministères de l’Intérieur de la France et du Maroc dans un communiqué conjoint relayé par la MAP.
Comme indiqué dans nos précédentes éditions, la cavale de ce ressortissant franco-marocain, recherché  pour sa participation présumée à un vol à main armée à Cannes, a pris fin le 15 août courant à Marrakech. Au grand soulagement des autorités judiciaires françaises que ce dernier narguait depuis le Maroc en postant plusieurs photos sur sa page Facebook suggérant qu’il mène une vie de plaisirs.
Nabil Ibelati, qui ne s’était vraiment jamais senti inquiété jusqu’au jour de son interpellation, avait multiplié les provocations sur la Toile en affichant sans vergogne sa nouvelle vie au bord de la piscine d’une plage privée, sur le dos d’un chameau ou encore dans un restaurant devant une table bien garnie.
Persuadé d’être protégé par sa double nationalité, le jeune homme s’était même permis d’adresser des cartes postales aux magistrats de Grasse. Les mêmes qui l’avaient condamné par défaut à dix ans de prison. Mais contrairement  à ce que l’on pourrait penser, ce n’était « pas pour s'excuser de s'être soustrait à la justice française. Mais bien pour la narguer, en lui montrant combien la vie est douce au Maroc », précise le site Nicematin.com
Ce comportement a naturellement fini par agacer la justice française. Selon la presse française, le jeune braqueur et son complice auraient commis leur forfait en pleine matinée, le 31 juillet 2013, en s’emparant d’une centaine de montres et de bijoux de luxe de la bijouterie Konometry estimés à 1,7 million d’euros.
Considéré comme le « cerveau » de cette casse, Nabil Ibelati était accompagné de Najib Zebali, 27 ans. « En quelques minutes, après avoir ligoté une employée, le duo armé d'un pistolet et d'une grenade rafle une centaine de montres pour un butin estimé à 1,7 million d'euros », relate le journal régional niçois.
Nabil Ibelati, qui aurait investi dans une plage privée, un garage automobile et une station de lavage, est bien connu des services de police français. Et pour cause, il a été condamné à quatorze reprises pour différents forfaits.
Nicematin.com rappelle qu’« en 2009,  il avait été condamné à trois ans ferme par le tribunal de Grasse pour la sauvage agression d'un homme à la sortie d'une discothèque à Saint-Laurent-du-Var. Sa victime, la mâchoire pulvérisée, avait participé au débat avec un feutre et une ardoise, incapable de prononcer le moindre mot ».
Il est à rappeler que le tribunal correctionnel de Grasse a condamné par défaut, vendredi 7 août, le braqueur de Konometry, comme le surnomment les médias français, à 10 ans de prison et 200.000 euros d'amende.
Avec son complice, Zebali, le Franco-Marocain devait également rembourser le préjudice subi par l’horloger, c’est-à-dire 1,7 million d’euros.

Alain Bouithy
Jeudi 20 Août 2015

Lu 1004 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs