Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La filière lait double son offre nationale

La production est passée de 1,25 milliard de litres en 2007 à 2,5 milliards de litres




La production de la filière lait a passé de 1,25 milliard de litres en 2007 à 2,5 milliards actuellement, soit le double de l'offre au niveau national, a fait savoir, jeudi à Meknès, le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement durable, des Eaux et forêts, Aziz Akhannouch.
"Cette évolution a été réalisée grâce aux investissements dans le secteur, à la dynamique des professionnels et au soutien de l’Etat", a expliqué M. Akhannouch qui intervenait lors d’une table ronde sur la filière lait, organisée en marge du 12ème Salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM), rapporte la MAP.
La filière lait a bénéficié d’un encouragement de la part de l’Etat pour améliorer la productivité, mais également de la bonne structuration des opérateurs du secteur et la présence des entreprises de renommée internationale et marocaines, qui font la fierté du pays, a fait savoir le ministre.
Concernant le défi majeur de la filière, à savoir le ralentissement de la croissance de la consommation, M.Akhannouch a invité les opérateurs du secteur à communiquer davantage avec les consommateurs sur la qualité des produits et les bienfaits nutritionnels du lait et des produits laitiers.
Il a également mis l’accent sur le rôle de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) en tant que garant de la qualité, à travers le contrôle de l’utilisation des antibiotiques, en l’invitant à embaucher des nutritionnistes et à renforcer le contrôle de la collecte du lait.
De son côté, le directeur général de l'ONSSA, Ahmed Bentouhami, a indiqué que l’Office agit au niveau des agréments et contrôle toutes les unités de production du lait, pour garantir des conditions d’hygiène acceptables.
Il a noté que tous les professionnels vivent une période difficile, eu égard au déséquilibre entre l’offre et la demande du lait, réitérant la disposition de l’ONSSA à accompagner les professionnels pour informer le consommateur sur l’apport nutritionnel du lait.
Même son de cloche chez le président de la Fédération interprofessionnelle marocaine du lait (Fimalait), Moulay M'Hamed Loultiti, qui a relevé les défis de la filière, notamment le déséquilibre entre l’offre et la demande et les taux de la TVA applicables sur les produits laitiers.
Le Plan Maroc Vert préconise un développement agressif de la filière laitière et vise à en faire une filière compétitive à l’horizon 2020.
A cet effet, le gouvernement et la Fédération interprofessionnelle Marocaine du lait (FIMALAIT) ont établi un Contrat-Programme qui constitue le cadre de référence pour le développement et la mise à niveau de la filière lait. Ce programme vise le développement de la productivité pour atteindre les standards internationaux à travers l’augmentation massive de la production à des coûts compétitifs. L’objectif est de produire 4,5 milliards de litres de lait à l’horizon 2020, pour un investissement global de 12 milliards de dirhams, soit une croissance annuelle de 15 %.

Samedi 22 Avril 2017

Lu 682 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs