Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La filière de l’amandier joue un rôle socioéconomique important


La filière de l’amandier joue un rôle socioéconomique important



La filière de l’amandier joue  un rôle socioéconomique important

Le coup d'envoi officiel de la 5ème édition du festival des amandiers, organisée du 6 au 8 mars par l'Association "Louz Tafraout" en collaboration avec d'autres partenaires, a été donné, samedi dernier à Tafraout (province de Tiznit), sous le signe "Terre d'amandiers, terroir d'avenir".
La 5ème édition du Festival des amandiers de Tafraout a proposé une série de colloques et de conférences sur cette filière et un salon des produits de terroir avec la participation d'associations, coopératives et groupements d'intérêt économique de la région, en plus d'autres activités culturelles, artistiques, sportives et ludiques.
La filière de l'amandier, qui occupe au niveau national une superficie de 157.000 ha, dont 137.000 productive et 32.000 ha irriguée, revêt une importance particulière dans le Plan Maroc Vert en termes de développement et de promotion, à travers une série de mesures et dispositions visant l'amélioration de la productivité, l'extension des superficies dédiées, le perfectionnement des espèces et des plants, la diversification des débouchés, l'optimisation de la qualité et le renforcement de l'interprofession.
Ce secteur, dont la production en amandes non décortiquées, au titre de la campagne 2013-2014, est estimée à près de 101.000 tonnes (un rendement moyen de l'ordre de 0.74 T/ha) joue, toutefois, un rôle socioéconomique important, puisqu'il participe à la création d'environ quatre millions de journées de travail et génère une valeur commerciale d'environ un milliard de dirhams. 
Les bassins de production, concentrés dans les régions de Taza-Taounate-Al Hoceima, Souss-Massa-Draâ, Marrakech-Tensift-Al Haouz et l'Oriental, représentant plus de 80 % de la superficie nationale et assurant plus de 50 % de la production globale du pays.
En marge de cette édition, il a été procédé au lancement des travaux de revêtement du tronçon routier reliant la route régionale 107 à Douar Aït Oussim, via Taghzout, pour un montant de plus de 3.77 MDH.
D'une longueur de 10 km sur 6 mètres de largeur, ce projet, lancé en présence du ministre de l'Agriculture et de la Pêche maritime, Aziz Akhannouch, qui était accompagné du ministre de l'Intérieur Mohamed Hassad, sera réalisé en 8 mois.
Ce projet s'inscrit dans le cadre du programme provincial des routes rurales 2014 qui prévoit la réalisation de 226 km ciblant 22 communes (près de 16.800 personnes) pour un montant global de 109 MDH.
Par la même occasion, la délégation officielle, composée également du wali de la région Souss-Massa-Draâ gouverneur de la préfecture d'Agadir Ida Outanane, Mohamed El Yazid Zellou, du gouverneur de la province de Tiznit Samir El Yazidi, du président du Conseil régional Ibrahim Hafidi, des députés et élus locaux, a passé en revue l'état d'avancement du projet provincial d'aménagement des routes rurales 2014/2015, qui couvre 80,8 km et concerne 14 communes (14300 personnes) pour un montant de 37,4 MDH.
Par la suite, la même délégation a suivi une présentation sur l'état d'avancement du programme de développement et de mise en valeur des oasis de Tafraout et d'Ammeln. Ce projet, dédié à améliorer la production de ces espaces et partant les revenus de la population, a nécessité un investissement de 9,3 MDH.
Les données disponibles font ressortir que le taux de réalisation des travaux de défrichement et aménagement desdites oasis avoisine les 65%, contre 72% pour les travaux liés à l'aménagement foncier, 72% pour des travaux relatifs à la mobilisation des eaux superficielles et la réduction des risques des inondations et 83% pour la mobilisation des eaux souterraines.
Dans la même veine, il a été procédé à Tafraout au lancement des travaux de réalisation d'une bibliothèque de 300 m2 (500 MDH) et du projet de création d'un musée et d'un centre culturel sur une superficie de 3.500 m2 (6 MDH), deux infrastructures qui viennent étoffer et promouvoir l'action culturelle dans cette ville. 
M. Akhannouch avait effectué, vendredi dans la commune de Tighmi (province de Tiznit), une visite à une plantation d'oliviers qui, étalée sur une superficie de 50 ha, a nécessité un investissement d'environ 4.2 MDH d'équipements modernes.
 

MAP
Lundi 9 Mars 2015

Lu 1171 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs