Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La femme marocaine entre les deux rives de la Méditerranée

Quid du combat mené au niveau socioéconomique?




La femme marocaine entre les deux rives de la Méditerranée
«L'évolution socioéconomique de la femme marocaine entre les deux rives de la Méditerranée »est le thème d'un colloque organisé récemment à Paris, avec la participation de plusieurs acteurs associatifs et de la société civile.
Initiée par le consulat général du Maroc à Paris en collaboration avec le Conseil franco-marocain des ingénieurs et scientifiques, cette rencontre a permis aux participants de débattre du rôle joué par la femme marocaine dans l'accompagnement de l'évolution de la société marocaine sur tous les plans et de mettre en lumière l'importance de l'action féminine aussi bien dans le pays d'origine que dans le pays d'accueil.
Intervenant à la séance d'ouverture de cette rencontre, le consul général du Maroc à Paris, Ouafi Boukili a souligné que les profondes réformes initiées par SM le Roi Mohammed VI dont celle relative au Code de la famille ont permis d'instaurer les bases d'une société juste et équitable où la femme occupe une place distinguée.
Il a également indiqué que la Constitution de 2011 consacre l'égalité dans tous les domaines, rappelant la mise en place d'un système de quota dans les échéances électorales.
"Toutes ces réformes ont permis de renforcer le rôle de la femme et de faciliter son intégration dans le processus de prise de décisions", s'est-il réjoui, mettant l'accent sur la contribution de la femme au processus de développement économique.
"Nous assistons aujourd'hui à une élite de jeunes femmes immigrées qui contribuent au processus de développement aussi bien dans le pays d'origine que dans le pays d'accueil et jouent ainsi le rôle de passerelle entre les deux rives", a-t-il dit.
Cette rencontre, à laquelle a pris part l'ambassadeur du Maroc en France, Chakib Benmoussa, a été l'occasion de débattre des thèmes ayant trait à "L'évolution du Code de la famille marocain et sa percussion sur le droit des femmes marocaines en France", au "Rôle des femmes élues pour le rapprochement de la société civile et la coopération décentralisée", au "Développement socioéconomique et création de valeur" et à "La femme rurale dans l'économie locale".
Les participants ont également abordé les questions de "L'investissement dans les activités génératrices de revenus et autonomisation de la femmes et de "La dynamisation microéconomique d'un village : exemple d'une coopérative féminine du Rif". 

Mardi 4 Février 2014

Lu 652 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs