Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La femme à l’honneur au Start-up Week-end Casablanca

Un concept importé des Etats-Unis




La femme à l’honneur au Start-up Week-end Casablanca
«Sensibiliser la population sur l'importance de la contribution économique de l'entrepreneuriat des femmes de manière générale et plus particulièrement encourager les jeunes femmes à entreprendre…», telle semble être la visée de Start-up Maroc qui co-organise avec des organismes internationaux, les 14, 15 et 16 novembre courant au Technopark de Casablanca, le premier Start-up Weekend Women.
Cette initiative, co-organisée en l’occurrence avec l’Organisation internationale de travail (OIT) ainsi que l’APEFE (Association belge pour la promotion de l’éducation et de la formation à l’étranger) et en partenariat avec OCP entrepreneurship Network, s’inscrit dans le cadre de la promotion du développement de l'entrepreneuriat féminin au Maroc, apprend-on des organisateurs.
«Cette édition, qui s’inscrit dans le cadre de la caravane Start-up Week-end Maroc, est spéciale et unique, puisque la compétition mettra la femme marocaine à l’honneur !», précisent-ils avant d’ajouter qu’en fait, l’originalité de cet événement repose sur le fait que seules des femmes entrepreneurs, (en herbe ou confirmées) pourront présenter leurs projets de start-up et constituer des équipes pluridisciplinaires d’hommes et femmes pour concrétiser leurs idées.
Pour cette édition casablancaise, des partenaires de taille ont donc rejoint l’aventure, à savoir le programme Minajliki de l’APEFE et le projet « Jeunes au travail» de l’OIT. Ce sont, signale-t-on, des partenaires investis et impliqués notamment au sujet des femmes marocaines dans le monde du travail et de l’entrepreneuriat.
Dans la foulée, ils rappellent que l’aventure Start-up Week-end se distingue par un marathon de 54 heures centré sur l’action et l’innovation, qui offre une expérience éducative de qualité à de jeunes entrepreneurs et/ou porteurs d’idées entrepreneuriales. Les participants sont, ont-ils expliqué, invités à créer des start-up viables et sont amenés à collaborer avec des personnes ayant les mêmes aspirations qu’eux à l’extérieur de leurs cercles habituels, tout en étant coachés par des experts et des entrepreneurs reconnus. 
«A la recherche d’avis sur une idée, un co-fondateur, des compétences particulières ou une équipe entière pour les aider à réaliser leur projet, les participants seront ainsi, dans tous les cas, servis par les Start-up Week-end qui comptent leur offrir l’environnement parfait pour tester leurs idées et faire leurs premiers pas dans le lancement de leur propre start-up», indique-t-on. 
Pour rappel, depuis que l’association Start-up Maroc a importé le concept Start-up Week-end des Etats-Unis en 2011, 14 éditions ont été organisées dans 7 villes (Casablanca, Rabat, Fès, Marrakech, Agadir, Khouribga, Safi, Youssoufia), totalisant 1800 participants, 700 idées pitchées, 190 Startups formées et plus de 80 mentors entrepreneurs et experts mobilisés. Les responsables de l’Association Start-up Maroc mettent également en exergue leur challenge qui est de mettre à l’épreuve des jeunes de partout dans le Royaume avant de souligner qu’en trois ans, la compétition n’a cessé de gagner en notoriété et a rencontré un réel succès auprès de cette frange de la société, qui n’hésite pas à faire le déplacement depuis les différentes régions du Maroc pour participer à l’aventure.
Quoi qu’il en soit, Start-up Week-end Casablanca est ouverte à tout le monde. Les organisateurs invitent donc tous les désireux de vivre un weekend incroyable de création et d’échange, et ce étant femmes ou hommes. Des étudiants aux professionnels en passant par des commerciaux, des comptables, des juristes, des créatifs, des chefs de projet, des experts en marketing ou en communication…, la porte leur est ouverte. Cependant, exceptionnellement pour cette édition spéciale, seules les femmes pourront être « porteurs de projet» !
En effet, la femme étant à l’honneur, le public (hommes et femmes confondus) devra se rallier aux concepts de start-up portés par des femmes uniquement et former des équipes autour d’elles. Le public et les participants pourront ainsi apporter leur aide, leurs conseils, leur partage d’expérience….à ces femmes afin qu’elles réussissent à mettre sur pied leurs concepts de start-up. 

Meyssoune Belmaza
Mercredi 12 Novembre 2014

Lu 1146 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs