Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La faible activité du Soleil intrigue les scientifiques




La faible activité du Soleil intrigue les scientifiques
C'est pour la première fois en 1610 grâce à un télescope mis au point par Galilée, que des taches solaires ont pu être observées. Environ 1.000 ans plus tôt, les Chinois avaient déjà décrit ce type de phénomène. Cette découverte était importante car ces taches solaires s'accompagnent d'un colossal dégagement d'énergie électromagnétique, de tempêtes solaires, ainsi que de fortes modifications des rayonnements ultraviolets et des rayons X.
Or, de nos jours, les télécommunications et le réseau électrique terrestres y sont très sensibles. C'est pourquoi les scientifiques surveillent étroitement l'activité du soleil et en particulier les éruptions qui ont lieu à sa surface. Ceci a permis d'en apprendre beaucoup sur les taches solaires, ces régions marquées par une température inférieure à son environnement et par une activité magnétique plus intense. Plus notre astre est actif, plus il y a de taches à sa surface.
Toutefois, aujourd'hui, un phénomène étonne les scientifiques. Le nombre de taches recensées depuis le début du cycle actuel (un cycle dure 11 ans en moyenne), amorcé en décembre 2008, est plus de 50% inférieur à la moyenne quotidienne observée au cours des 250 dernières années. Le précédent cycle, le 23e, a connu son apogée en avril 2000 avec 120 taches solaires par jour. Il avait ensuite été suivi d'une faible activité jusqu'à ce que débute le cycle 24.
Aussi, en 2009, première année de ce nouveau cycle, l’activité solaire aurait dû augmenter. Pourtant, les astronomes ont dénombré 266 jours sans la moindre tache solaire et l'astre n'a pas semblé rattraper son retard au cours des mois et années suivants. "La projection était de 90 taches par jour au moment de l'apogée du cycle prévue d'ici la fin 2013 et il est clair que nous en sommes loin", explique Doug Biesecker, physicien à l'Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA).
Même si depuis un an l'activité solaire a très légèrement augmenté, "le nombre de taches a plafonné à 67, soit près de la moitié de la moyenne", ajoute le spécialiste repris par l'AFP. A la fin du cycle 23, les scientifiques s’attendaient à un nouveau cycle plutôt calme mais pas à ce point. "Tout le monde a été surpris par la durée du cycle actuel qui s'est prolongé trois ans, soit trois fois plus que durant les trois cycles précédents de l'ère spatiale", indique Andrés Muñoz Jaramillo, physicien à l'Université du Montana.
Selon les données relevées depuis des dizaines d'années, il faut remonter au cycle 14, en février 1906, pour retrouver une activité solaire plus faible, avec un maximum de 64 taches. Fin octobre et début novembre, le Soleil a connu plusieurs éruptions de classe M et de classe X (les plus fortes) mais cela faisait plusieurs semaines voire mois qu'il n'en avait pas présenté. Pour l'heure, les scientifiques ignorent l'origine de ce calme solaire, ni combien de temps il va durer. "Il faudra attendre au moins trois ou quatre ans pour se faire une idée de l'intensité du prochain cycle", estime Doug Biesecker. Mais, celui-ci, "qui devrait très bientôt atteindre son maximum, est intéressant scientifiquement parlant. C'est de loin le moins actif de l'ère de la découverte spatiale, vieille de 50 ans", souligne le chercheur.

Libé
Jeudi 5 Décembre 2013

Lu 553 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs