Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La face sombre de Michael Jackson




Un rapport de police lié à une perquisition dans la propriété de Michael Jackson en 2003, et illustrant le goût du roi de la pop pour les enfants, le morbide et la pornographie, a refait récemment surface. La star décédée en 2009 avait été acquittée en 2005 d'accusations d'agression sexuelle à l'issue d'un procès retentissant de 14 semaines et le rapport, publié, il y a quelques jours par le site d'informations sur les célébrités Radar Online, avait été rédigé dans le cadre de ce dossier.  Ce rapport contient des détails sur les nombreux livres, revues et documents saisis à Neverland, la vaste demeure cachée dans les vignobles dans la campagne californienne près de Santa Barbara (ouest des Etats-Unis). Le rapport de police souligne que les documents saisis ne sont pas du domaine de l'illégalité mais qu'ils peuvent faire partie d'une stratégie de "préparation" à travers laquelle des pédophiles "parviennent à diminuer les inhibitions de leurs victimes et faciliter leur agression".
Le shériff du comté de Santa Barbara a précisé que Radar Online n'a pas obtenu ces documents, présentés comme pièces à conviction lors du procès de 2005, par son intermédiaire. "Certains de ces documents semblent être des copies de rapports écrits par le personnel du shériff et de photos prises par ces mêmes employés, mêlés à des contenus qui semblent provenir d'Internet ou d'autres sources", précise le bureau du Shériff dans un communiqué. Certains des documents reproduits par Radar montrent des images à caractère pornographique de jeunes adultes, des mises en scène sado-masochistes, des photos à caractère morbide comme celle d'une enfant maquillée et avec une écharpe avec un noeud noué autour du cou. Les pièces saisies et listées dans le rapport de police font état de photos de mutilations corporelles. Le site Radar cite un enquêteur non identifié qui affirme que la star de la pop possédait notamment des "images choquantes de torture d'enfants", qui ne sont pas reproduites. "Les documents collectés par (la police) dépeignent une image effrayante et sombre de Jackson", ajoute cette source.
Le roi de la pop avait été acquitté à l'issue d'un procès au cours duquel le jury avait entendu des témoignages sordides sur son mode de vie et ses relations avec des petits garçons. La plainte avait été déposée par la famille d'un adolescent de 13 ans, Gavin Arvizo, avec lequel Jackson s'était lié d'amitié.

Mercredi 31 Août 2016

Lu 820 fois


1.Posté par robin le 30/08/2016 23:22 (depuis mobile)
Vous n'avez pas honte de publier de tel chose, avant de douter sur Michael Jackson, commencez par vérifier vos source. L'affaire RadarOnline a été monté de toute pièce mais ça vous n'en parlez pas. Ça ne doit pas rapporter assez d'argent ? Non ?

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs