Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La face cachée du conflit

Mise à nu de l’instrumentalisation par l’Algérie de la question des soi-disant réfugiés




La face cachée  du conflit
L’ouvrage du professeur émérite Abdelhamid El Ouali «La face cachée du conflit du Sahara : Le reniement de la protection des réfugiés face aux desseins géostratégiques de l’Algérie» constitue une tentative réussie de mettre à nu les manœuvres algériennes visant l’instrumentalisation de la question des soi-disant réfugiés contraints de vivre contre leur gré dans les camps de Tindouf.
L’ouvrage, paru récemment dans Les Editions Maghrébines, souligne qu’à travers cette instrumentalisation, le régime d’Alger vise à servir ses desseins géostratégiques dans la région.
Ces manœuvres, souligne M. El Ouali, un fin connaisseur de la question du Sahara, ont été rendues possibles «grâce au black-out auquel sont soumis ces camps», faisant remarquer que ce black-out a été implicitement reconnu dans le rapport du Secrétaire général de l’Onu, Ban Ki-moon qui a affirmé que l’«on sait peu de choses sur la situation des droits de l’Homme dans les camps de réfugiés proches de Tindouf».
L’auteur, qui est un expert en droit des réfugiés reconnu à l’échelle mondiale, argue que si un silence épais entoure les camps de Tindouf, «c’est parce que les réfugiés qui s’y trouvent ont été, du fait de leur instrumentalisation, forcés de vivre dans une situation de non droit qui les empêche de jouir de leurs droits en tant que réfugiés». 
«Les droits des réfugiés», soutient-il, doivent être garantis par la protection internationale, qui est à la charge du pays d’accueil sous la supervision du Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), en tant que représentant de la communauté internationale. 
Si, d’un côté, l’ouvrage pointe du doigt l’Algérie pour son manquement à garantir la protection internationale, il responsabilise, de l’autre, le HCR qui, selon M. El Ouali, «partage donc avec l’Algérie la responsabilité de cette situation, alors que sa raison d’être est d’assurer la protection des réfugiés où qu’ils se trouvent de par le monde».
Ancien haut fonctionnaire du HCR, M. El Ouali estime qu’afin de faire retrouver à la protection internationale la crédibilité qu’elle a perdue avec l’affaire du Sahara, le Haut-commissariat pour les réfugiés se doit d’assumer ses responsabilités comme il l‘a fait ailleurs dans des situations bien plus difficiles.
«Il doit le faire en exigeant de l’Algérie l’application des règles en vigueur, celles qui requièrent, en particulier, l’établissement d’un contrôle direct par le même HCR sur les camps de Tindouf, la séparation des éléments non armés des éléments armés, l‘exclusion de toute personne qui n’est pas éligible au statut de réfugié et son éloignement des camps, l’accès libre et sans entrave aux réfugiés, la liberté de ces derniers de se déplacer, et la possibilité de disposer de l’une ou l’autre des solutions durables», préconise-t-il. 
Si le HCR ne remplit pas son devoir vis-à-vis «des réfugiés sahraouis», que ce soit de sa propre initiative ou parce qu’il en est empêché par l’Algérie, les Nations unies doivent en tirer la conclusion qui s’impose en mettant en oeuvre la «Responsabilité de protéger», ajoute l’auteur.
Il conclut que les Nations unies permettraient ainsi aux séquestrés dans les camps de Tindouf de retrouver leur liberté et dignité, et élimineraient par là même un obstacle majeur qui se dresse contre une solution juste et durable du conflit du Sahara.
 

MAP
Lundi 13 Janvier 2014

Lu 441 fois


1.Posté par camel le 14/01/2014 14:00
Les sahraoui du maroc sont majoritairement amazigh ,donc ,nous faire croire a nous marocains dont notre histoire est ancienne de plus de 2000 ans ,que le rasd(republique (arabe) sahraoui democratique),nous fait tous rire,sachant que leur chef appache ,tribut des zoulou ,nee a marackech,avec ses lieutenants de tarfaya ,et le drs algerien,qui ont meme pas une goute de sang sahraoui,a bon entendeur salut,vive les vrai sahraoui marocain et le sahara est marocain est le restera.

2.Posté par fatiha le 14/01/2014 14:03
La seul solution possible a ce conflit ,c est que tout ses traitres polisario algero rasd drs degage de chez nous,bas les pattes!

3.Posté par mouhamed le 14/01/2014 14:04
Sahara marocain ,wa salam! Tahiat almaghrib ,pas de negociation avec les traitres!

4.Posté par mourade le 14/01/2014 14:10
L algerie est en court d arguments,elle sait plus quoi inventer ,tellement qu elle a raconté des mensonges au monde ,qu aujourd hui elle est visait par les occidentaux,apres la syrie a qui le tour!

5.Posté par fouad le 14/01/2014 14:12
Vive le maroc ,sont peuple,son identité,son roi et sa belle est grande armee.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs