Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La fabrication de produits Michael Jackson autorisée




La Cour supérieure de Los Angeles a donné son feu vert, à la fabrication de produits dérivés à l'effigie de Michael Jackson. Vendredi, elle rendra sa décision concernant une exposition d'objets ayant appartenu au chanteur.
Le juge Mitchell L. Beckloff a validé le contrat signé entre la société de produits dérivés Bravado et les administrateurs des biens du Roi de la pop, l'avocat John Branca et le producteur musical John McClain.
Le projet de Bravado est de commercialiser notamment des vêtements à l'effigie de la pop star. Il semble également avoir reçu l'assentiment de Katherine Jackson, la mère du chanteur, et de l'avocate chargée de représenter les intérêts des trois enfants du chanteur défunt.
En revanche, concernant l'exposition itinérante d'objets ayant appartenu à Michael Jackson que souhaite organiser AEG Live, le promoteur de ses concerts londoniens, les désaccords avec la famille sont nombreux. Le juge Beckloff a donc reporté sa décision à vendredi, le jour où les deux parties devront présenter leurs argumentaires respectifs.
Kathie Jorrie, l'avocate de AEG Live a déclaré que l'exposition devrait rapporter aux héritiers 5 à 6 millions de dollars au moins. Elle considère que la décision doit absolument être prise vendredi, sous peine que l'évènement ne puisse être mis en place. AEG Live veut pouvoir faire coïncider l'exposition, prévue dans trois villes, avec la sortie du film sur Michael Jackson, prévue le 30 octobre, et réalisé à partir des images des répétitions des concerts.
Katherine Jackson ne semble pas opposée à l'exposition, mais souhaiterait mettre en concurrence plusieurs sociétés pour son organisation. «Nous pensons qu'il est important que la famille ait un siège à la table, le but n'est pas de faire de l'argent le plus vite possible», a déclaré Burt Levitch, l'avocat de Mme Jackson.
L’héritage le plus prospère de l'histoire?
 Selon les avocats de la famille Jackson, MM. Branca et McClain les dettes de Michael Jackson, évaluées à 400 millions de dollars, pourraient être épongées en un temps record, alors même que la star, de son vivant, se trouvait dans une situation financière des plus précaires.
Les revenus générés par la marque Michael Jackson depuis sa mort pourraient en effet atteindre 200 millions de dollars d'ici à la fin de l'année, a estimé jeudi l'un des administrateurs des biens du «roi de la pop» dans des interviews au Los Angeles Times et au New York Times. L'avocat John Branca, administrateur de la fortune de la star aux côtés du producteur John McClain, déclare que les contrats négociés depuis la mort de la pop star, le 25 juin à Los Angeles, devraient rapporter 100 millions de dollars au Fonds Michael Jackson, qui réunit ses héritiers. De plus, d'ici à la fin 2009, les ventes de disques et d'autres contrats prévus devraient permettre d'engranger 100 millions de dollars supplémentaires, ajoute-t-il.

Sources : Leparisien.fr
Jeudi 20 Août 2009

Lu 141 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs