Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La diversité culturelle du Maroc, un facteur de rapprochement entre les peuples




La diversité culturelle du Maroc, un facteur de rapprochement entre les peuples
La diversité culturelle qui caractérise le Maroc constitue un facteur de rapprochement entre les peuples, ont estimé, les participants à une conférence internationale organisée à Rosario, dans l'est de l'Argentine. Le Royaume se différencie des autres pays par une diversité culturelle assimilant toute forme de culture et de civilisation, chose qui l'habilite aujourd'hui à jouer un rôle de passerelle entre le monde arabe et l'Afrique, d'une part, et l'Amérique latine d'autre part, ont-ils affirmé lors de cette rencontre organisée dans le cadre de la première semaine du cinéma arabe. Intervenant à cette occasion, l'ambassadeur du Maroc en Argentine, Fouad Yazough, a relevé que la coopération culturelle entre les pays est la clé de voûte pour toute autre forme de coopération qu'elle soit commerciale, économique ou politique. Le Maroc est ouvert à la coopération culturelle avec l'Argentine en ce sens que les deux pays sont liés par des conventions culturelles dans les domaines de la coopération scientifique ou du cinéma, a-t-il expliqué, en soulignant que le Maroc, qui croit en le destin commun des peuples du Sud, bénéficie d'une diversité culturelle d'exception, dans la mesure où il s'agit d'un pays à la fois africain, arabe et méditerranéen. Cette diversité, a ajouté le diplomate marocain, ne pose pas problème au Maroc, mieux, il s'agit d'un choix en phase avec ses orientations consacrées par la Constitution de 2011. Et de souligner qu'en dépit du semblant de distance qui sépare le Maroc de l'Amérique latine, il n'en demeure pas moins que le Royaume est le pays arabe le plus proche de ce continent en termes de valeurs communes de paix et de démocratie. Le Maroc dispose d'une société civile dynamique qui a tourné la page douloureuse du passé et a opté pour la consécration des droits de l'Homme, a fait savoir M. Yazough. De son côté, l'universitaire argentin Juan José Vagnui a estimé qu'en matière de relations entre le monde arabe et l'Amérique latine, le Maroc est un cas "exceptionnel voire unique". D'après ce chercheur à l'Université de Cordoba (centre), la singularité du Maroc s'explique par un legs historique andalou commun et par un bagage  symbolique qu'il convient de mettre à contribution.
Pour Vagnui, auteur de plusieurs articles sur les relations Maroc-Amérique latine, l'autre facteur historique à ne pas négliger consiste en la migration de milliers de juifs marocains au milieu du 19ème siècle en Amérique latine, et qui forment aujourd'hui une communauté reflétant le multiculturalisme et la tolérance religieuse qui caractérisent le Maroc. Au niveau linguistique, la langue espagnole est bien présente au Maroc, a-t-il ajouté, en rappelant dans ce sens que six millions de marocains parlent la langue de Cervantès et que la littérature espagnole s'est enrichie de contributions d'auteurs et de poètes marocains dont Mohamed Assibari, Ahmed  Daoudi, Mohamed Chakkour ou encore Mohamed Larbi Lamsari.
 

Lundi 29 Juin 2015

Lu 868 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs