Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La diversité africaine mise en exergue au SIT




La diversité africaine  mise en exergue au SIT
Les écrivains, penseurs et journalistes  participant aux tables rondes de la 18ème édition du Salon international de  Tanger des livres et des arts (SIT 2014), ont mis en exergue jeudi la richesse  et la diversité de l’expression africaine, se reflétant dans la multitude des  traditions culturelles et dans la pluralité linguistique du continent.
Les participants à ce salon, organisé jusqu’au 11 mai par l’Institut  français du Maroc dans le cadre de sa saison culturelle, en partenariat avec  l’Association Tanger région action culturelle (ATRAC), ont noté que cette  richesse se traduit également par l’ouverture de la littérature africaine sur  les langues occidentales, vecteurs de transmission et d’interprétation moderne  de la pensée africaine.
 A cet égard, l’écrivain et diplomate congolais Henri Lopes a mis l’accent,  lors d’une table ronde sur “Le pluralisme linguistique africain”, sur les  spécificités des modes d’expression africains, qui ont longtemps revêtu un  caractère oral, facteur de richesse et de diversité en raison de la  multiplicité des langues et dialectes du continent.
Les écrivains et intellectuels subsahariens sont naturellement imprégnés de  cet environnement culturel foisonnant, mais optent le plus souvent pour  l’écriture dans les langues occidentales, notamment le français et l’anglais,  qui permettent de donner une plus grande visibilité et de s’ouvrir sur un  public plus large, a-t-il noté.
Pourtant, loin d’être de simples utilisateurs des langues de Molière et de  Shakespeare, les auteurs africains ont modelé ces langues selon leurs propres  sensibilités et codes d’expression, développant une littérature africaine à  part entière, caractérisée par la diversité autant sur le plan linguistique  qu’esthétique, a ajouté M. Lopes.
De son côté, l’écrivain malien Ibrahima Aya, a souligné l’importance de  respecter la liberté de l’écrivain dans le choix de la langue d’expression mais  aussi des sujets traités, exprimant son estime pour les auteurs qui décident  d’écrire dans leurs langues maternelles et originales africaines, contribuant par leur geste, presque militant, à l’enrichissement de la culture humaine. 

Mardi 13 Mai 2014

Lu 648 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs