Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La diplomatie marocaine entre intérêts catégoriels et désamour




La diplomatie marocaine entre intérêts catégoriels et désamour
Nombreux sont les Marocains du monde qui sont victimes d’abus divers auprès de nos ambassades et de nos consulats. Que ce soit en France, en Espagne, en Hollande, au Qatar ou tout autre pays, étudiants, employés ou cadres subissent les mêmes sévices. 
Nous nous demandons alors ce que font les ambassadeurs, les consuls, les milliers d’agents et de représentants administratifs nommés aux postes consulaires et diplomatiques, pouvant soulever des montagnes.
Or, quel est le rôle d’un ambassadeur, d’un consul? 
Fructifier les relations et les accords bilatéraux entre le Maroc et le pays où il est affecté sans omettre d’assurer le bien-être des ressortissants sur tous les plans. Sa fonction est aussi de transmettre chaque activité et de faire des rapports sur tout ce qui a relation avec les intérêts de son pays comme le fait tout ambassadeur de n’importe quel pays. 
Le représentant diplomatique marocain, au lieu de faire appel à des compétences qui excellent dans le travail, le savoir être, les langues, ayant un esprit d’équipe et un penchant pour la communication afin de résoudre les problèmes des ressortissants marocains,  il cherche d’abord son bien-être en se souciant peu de ses compatriotes.   Seule une poignée possède une culture diplomatique politique.   Il y a constat d’une absence de positions politiques marocaines face à des questions socio - économiques, nationales et internationales.   Il n’y a qu’à voir la dernière décision de la Hollande de réduire les indemnités des MRE, sans que les responsables diplomatiques remuent le petit doigt !
Là où ils excellent, c’est d’organiser des soirées de galas, fructifier des amitiés personnelles pour avoir des fournisseurs gratuits. Sans parler du jeu de hasard dans la gestion et du bakchich.
De l’ambassadeur au simple agent des autres pays, tous ont connaissance des affaires de leur pays, des problèmes de leurs ressortissants. Ils ont une maîtrise approfondie des dossiers à défendre, une connaissance précise de la culture administrative et de la psychologie du pays d’accueil. Vous le demandez à tout étranger installé au Maroc et il le confirme, parce qu’il est bien servi dans l’ambassade ou le consulat de son pays.   Malheureusement, c’est loin d’être le cas pour le Marocain résidant à l’étranger.  
Curieusement, s’il n’est pas négligé, il est mal accueilli par des agents incompétents,  voire insolents! On se croit être dans les bureaux d’une commune ou d’un arrondissement au Maroc  aux temps révolus! La gent féminine est la plus exposée à ces impotents inciviques puisqu’elle est confrontée au chantage du harcèlement.
Quant à notre problème du Sahara, la diplomatie marocaine ne lui rend pas service. Autant le Polisario est très actif, autant nos représentants diplomatiques dorment sur un oreiller douillet! Dernièrement, le Polisario était présent au Parlement suédois pour tenter d’y être reconnu, alors que le Maroc y était absent.
La machine diplomatique est incompétente quant à mener une campagne en vue de défendre nos intérêts!
Là encore, nous nous interrogeons aussi sur le rôle de l’ADGD dont les agents sont présents dans chaque ambassade!
Ce sont des exemples parmi tant d’autres. Citons la question de la pêche avec l’Union européenne, la perte du Mondial de 2006 face à l’Afrique du Sud qui reconnaît le Polisario et la liste est longue...
Il ne suffit pas de nommer un bon ambassadeur pour que le Maroc ait une représentation diplomatique de haut niveau. Il faut d’abord éliminer les pistonnés et les musards, les remplacer par de nouvelles générations de diplomates à la carte professionnelle et multifonctionnelle. En parallèle, les agents doivent respecter leurs engagements et servir les intérêts du Maroc et de sa diaspora.
Osons mettre de nouveaux systèmes transparents de sélection, de formation, de promotion et de gratification des prétendants à la mission marocaine à l’étranger.

*Président de l’Observatoire communication et migration, président du Mouvement des MRE démocrates et membre de Defend International Norway.

La diplomatie marocaine entre intérêts catégoriels et désamour

Par Jamal Eddine Ryane*
Jeudi 17 Janvier 2013

Lu 880 fois


1.Posté par plékhanov le 25/01/2013 11:13
C'est un article très intéressant qui décrit une réalité affligeante :toute y est dit .

Il y a peut-être quelques bonnes volontés mais elles savent à quoi s'en tenir.J'ai fait la connaissance d'un jeune fonctionnaire de consulat en France à qui on en avait fait voir de toutes les couleurs après l'avoir rappatrié parce qu'il avait osé venir en aide à des étudiants gauchistes en difficulté .

Quant aux initiatives au sujet de notre cause nationale,il ne faut surtout pas s'y risquer:tout doit venir d'en haut et rien n'en vient jamais!Il est permis en revanche de dépenser sans compter pour organiser des réceptions qui ne servent strictement en rien le pays.

"Si nous perdons à tous les coups ,c'est à cause des ennemis" et à moins d'une opération du saint esprit qui ferait clouer le bec à ces derniers,on ne voit pas trop comment nous arriverons à gagner quoi que ce soit: dossier de la pêche,hostilité des pro-mercenaires...,

Un seul mot d'ordre pour le personnel diplomatique:respecter les valeurs du royaume dont la passivité est le mot clé;le Maroc a une image à préserver;c'est l'image de l'élève sans problème,compréensif,conciliant et sage comme une image ...presque sans besoins.

Pour les affaires civiles des immigrés,pas compliqué non plus:le personnel s'applique à faire comprendre aux clients qu'ils demeurent marocains et par conséquent, ils ont droit au même traitement en vigueur au pays:sourde oreille,corruption ,mépris,clientèlisme.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs