Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La démocratie, une aspiration redevenue universelle avec les révolutions arabes




Soif de liberté et exigence de justice: de Tunis à Bahreïn ou Tripoli, les révoltes arabes apportent un démenti sévère à l'idée, longtemps entretenue par des régimes autoritaires, que démocratie et droits de l'Homme sont des concepts occidentaux, estiment observateurs et politiques. L'occident, qui porte ces valeurs en étendard, a paru démuni tant par la soudaineté de la chute de dirigeants encore considérés il y a trois mois comme des partenaires, que par l'ampleur d'un mouvement qui a secoué la rive sud de la Méditerranée jusqu'à la péninsule arabique.
«Ce qui se passe dans le monde arabe est un démenti cinglant à tous ceux qui voulaient nous faire croire que les droits de l'Homme sont un concept occidental imposé», affirme à l'AFP François Zimeray, ambassadeur français chargé des droits de l'Homme.
«Depuis plusieurs années, on assistait à un recul de l'universalité», dit-il, citant en exemple l'adoption par l'Organisation de la conférence islamique d'une «charte islamique des droits de l'Homme».
«On sent aujourd'hui les positions des pays changer. Ca dépasse de loin l'Afrique du Nord», où la révolte a débuté avec la chute du Tunisien Ben Ali le 14 janvier, ajoute l'ambassadeur.
Les Etats-Unis tentent de se démarquer de la «guerre préventive» de l'ère Bush et d'imposer une «doctrine Obama» qui consisterait à soutenir les élans démocratiques tout en se gardant d'une action en solo.
La France multiplie les initiatives (rapatriements humanitaires, proposition à l'ONU) après de vives critiques pour son ralliement tardif à la révolution tunisienne. «Nous nous sommes peut-être laissés intoxiquer quand on nous disait que les régimes autoritaires étaient les seuls remparts contre l'islamisme», a reconnu dimanche au Caire le chef de la diplomatie française, Alain Juppé.
Pour Pierre Vermeren, auteur de «Maghreb, la démocratie impossible?», «l'idée que la démocratie n'était pas pour le monde arabe relève de préjugés coloniaux». «C'est sous la colonisation que les peuples se sont imprégnés des valeurs de liberté, qui ont nourri les mouvements de libération et ont été perverties par l'exercice du pouvoir après les indépendances», explique l'historien.
«Dans les années 70, la contestation était marxiste et féministe. Avec l'aide financière de certains pays arabes, les régimes autoritaires ont favorisé l'émergence de l'islamisme. Tous les dictateurs ont entretenu les dirigeants occidentaux dans l'idée que leurs peuples étaient violents, analphabètes et ingérables», poursuit-il. Les opposants à ces régimes n'étaient audibles ni dans leur pays ni à l'extérieur. «Les dictateurs se faisaient les champions de la lutte pour le peuple palestinien. Ils jouaient du nationalisme arabe auprès de leur peuple et de la peur face à l'occident à qui on promettait soit la dictature, soit la théocratie», affirme l'opposant tunisien Mouhieddine Cherbib.
Le militant déplore des débats «absurdes» sur «la compatibilité entre islam et démocratie», jugeant que l'islam «est comme toutes les religions du monde».
«Ce qui est important aujourd'hui, c'est de voir que les sociétés arabes bougent», dit-il, saluant en internet «l'instrument d'une émancipation de la société civile». «La perception change au niveau des opinions publiques européennes», estime M. Cherbib, mais, ajoute-t-il, «c'est plus difficile au niveau des dirigeants, qui semblent plus préoccupés par le contrôle des flux migratoires que par les bouleversements en cours».

AFP
Mercredi 9 Mars 2011

Lu 590 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs