Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La demande d’électricité en hausse continue depuis 2002

L’Etat investit 112,3 milliards de dirhams pour y faire face




La demande d’électricité en hausse continue depuis 2002
Après un an et plus de six mois de sa fusion suite à l’application de la loi 40-09 relative au nouvel Office national de l’électricité et de l’eau potable, ONEE, ce dernier a tenu lundi à Rabat,  son premier Conseil d’administration. Cette première réunion a été consacrée principalement à la présentation du bilan de l’Office en 2012. Un bilan qui s’est distingué particulièrement par les taux d’accès à l’eau et à l’électricité en milieu rural, qui ont atteint respectivement 93% et 98% en 2012, et par la croissance soutenue de la demande nationale en électricité.  
En effet,  l’électricité a atteint 31.055,6 GWh, à fin 2012, en enregistrant un taux de croissance de 8% en 2012, soit une croissance moyenne du secteur électrique de 7,2% au titre de la période 2002-2012. Cette demande a été satisfaite à hauteur de 36,9% par la production d’origine charbon, 19,3% à partir du gaz naturel et 18% par les importations, 17,9% d’origine fioul et 7,9% à partir des énergies renouvelables, précise l’ONEE dans son communiqué.
La tendance haussière de la demande électrique reflète, selon la même source, la dynamique socioéconomique de notre pays induite notamment par l’importante amélioration de l’accès des populations aux infrastructures de base, dont l’électricité, dans le cadre du Programme d’électrification rurale global (PERG) et la politique des grands chantiers structurants autant sur le plan économique que social.
Ainsi et depuis le lancement de ce programme en 1996 à fin 2012, les réalisations ont concerné 39.263 villages regroupant 2.037.268 foyers, ayant permis à environ 12 millions de Marocains, d’accéder à l’électricité. Selon l’Office, le taux d’électrification rurale (TER), quant à lui, a été porté, durant cette période, de 22% à 98,06%, avec un total cumulé d’investissements réalisés de plus de 24 milliards de dirhams.
Afin de répondre à cette demande croissante, ledit Office a prévu un plan d’équipement pour la période 2013-2017. Ce plan prévoit pour la branche électricité une enveloppe d’investissements de l’ordre de 112,3 milliards de dirhams (MMDH), dont 35,5 MMDH à réaliser par l’Office.

Libé
Mercredi 25 Septembre 2013

Lu 125 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs