Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La délégation de l’USFP au Conseil de l'Internationale socialiste déjoue les manœuvres des ennemis de notre intégrité territoriale




Le Conseil de l'IS s’est tenu à Genève les 1 et 2 juillet courant, précédé de la réunion du comité d’éthique. A ce sujet,  la demande de statut de membre de plein droit du Polisario a été refusée, et ce suite aux  arguments du représentant de l'USFP, Abdeslam Debbagh.
Lors du Conseil, les séparatistes du Polisario ont tenté de mobiliser un  certain nombre de délégations en faveur de leur thèse,  concernant  notamment le référendum et la condamnation du Maroc suite au renvoi  des membres de la Minurso. La délégation marocaine a, pour sa part, mené  d'intenses contacts depuis la réunion du Comité d’éthique. Après de longues négociations, elle a réussi à faire passer une déclaration à ce sujet ne faisant aucune allusion au référendum.
La déclaration adoptée par le Conseil appelle à une solution mutuellement acceptable sous l'égide des Nations unies.
Concernant la question de la Minurso, au lieu de condamner le Maroc comme le souhataient les séparatistes, la déclaration  lie le retour de la composante civile à la recherche d'une solution pacifique et durable dans le cadre des décisions du Conseil de sécurité, ce qui signifie un retour dans le cadre des négociations en cours.
Le Conseil a également adopté d'autres declarations et certaines résolutions relatives notamment au conflit israélo-palestinien, aux   situations en Tunisie, Libye, Tchad, Niger, Gambie, Syrie, Iraq,   Azerbaïdjan,Venezuela, en plus d'une résolution globale sur la crise  politique et humanitaire mondiale.
Par ailleurs, un Comité ad hoc sur " la réduction des inégalités "a été mis en place sous la présidence d’Elio Di Rupo. Il a pour mission de préparer le document de travail du prochain congrès prévu en décembre 2016. La présidente de l'Internationale socialiste des femmes, Ouafa Hajji, a présenté à cet égard la contribution de l'Internationale socialiste des femmes à l’élaboration de ce document sur l'égalité de genre et la nécessité d'inscrire la parité dans les statuts de cette organisation.

Mardi 5 Juillet 2016

Lu 1073 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs