Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La délégation de l'UE lance un appel à propositions pour un budget de 2,3 millions d'euros

Renforcer le rôle de la société civile




La délégation de l'UE lance un appel à propositions pour un budget de 2,3 millions d'euros
La délégation de l'Union européenne (UE) à Rabat a lancé un appel à propositions d'un budget de 2,3 millions d'euros pour renforcer le rôle de la société civile dans la promotion des droits de l'Homme et des réformes démocratiques.
Cet appel, qui s'inscrit dans le cadre de l'instrument européen pour la démocratie et les droits de l'Homme (IEDDH) et la Facilité de voisinage pour la société civile, vise à contribuer au développement et à la consolidation de la démocratie et de l'Etat de droit, ainsi qu'au respect des droits de l'Homme et des libertés fondamentales dans le monde, indique un communiqué de la Délégation.
Les demandeurs d'une subvention doivent être une personne morale ou une entité n'ayant pas la personnalité juridique appartenant à des organisations non gouvernementales, des fondations politiques indépendantes et des instituts publics d'enseignement supérieur, établis au Maroc, dans un Etat membre de l'UE, dans un pays candidat à l'adhésion à l'UE ou dans un pays membre de l'espace économique européen.
L'appel à propositions s'assigne également pour objectif de renforcer le rôle de la société civile dans l'élaboration, le suivi et l'évaluation de la mise en œuvre des dispositions de la Constitution relative aux droits humains, à la démocratie et à la bonne gouvernance, ainsi que de promouvoir la réforme de la justice et les droits des détenus.
La priorité sera, en outre, accordée aux actions qui prennent en compte le renforcement des capacités des acteurs, particulièrement les organisations de base au niveau local, notamment en ce qui concerne le plaidoyer et le dialogue avec les autorités publiques et la prise en compte de la dimension d'égalité entre les femmes et les hommes, explique la même source.
Les actions proposées doivent avoir lieu au Maroc et être conçues de manière à produire des résultats spécifiques et mesurables, alors que leur justification doit se fonder sur des renseignements fiables récents.
Les résultats éventuels à atteindre devraient correspondre à l'augmentation des engagements des autorités publiques en faveur de mesures et réformes juridiques et administratives, à la création d'espaces de concertation et de dialogue entre les autorités publiques, le Parlement et les acteurs de la société civile et au développement de plateformes de plaidoyer d'organisations de la société civile.
La durée des actions s'étale sur une période de 12 à 36 mois, tandis que la date limite de soumission des notes succinctes de présentation est fixée au plus tard le 24 juin 2013 à 16h, précise-t-on de même source.

Libé
Vendredi 17 Mai 2013

Lu 234 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs