Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La culture broyée au bulldozer




La culture broyée au bulldozer


L’info, parce que c’en est une : le film marocain de Mohamed Mouftakir «L’orchestre des aveugles» s’est vu récompenser du Tanit d’or au Festival de Carthage.
L’autre info, parce que là aussi, c’en est une : le film tout aussi marocain de Nabil Ayouch, «Much Loved» a été désigné comme meilleur film par le jury du même Festival de Carthage.
Une différence cependant. La première info est relatée sur un ton quasi-triomphaliste par les médias publics alors que la seconde est bizarrement passée sous silence.
Nos télés et radios sont de ce fait bien parties pour avoir la conscience tranquille. Tant pis pour notre gueule, nous autres, chers auditeurs et autres chers téléspectateurs doublés de pourvoyeurs de fonds à l’insu de notre plein gré de ces médias dits publics.
Et alors ? L’essentiel n’est-il pas de trouver grâce auprès du chef Khalfi et du super chef Benkirane ?
C’est cette même tribu qui, faisant fi de tout bon sens et se moquant royalement des règles les plus élémentaires d’une démocratie qui se respecte et par là de la procédure qui s’impose de facto en pareille situation.
Avec ces gens-là, on a de plus en plus du mal à nous comparer à ces pays suffisamment mâtures pour laisser au seul public le soin de se faire une idée bien à lui de toute production.
Toutefois, la gifle la plus retentissante nous est venue de la Tunisie. Ce pays qui avait toujours et depuis feu Bourguiba, une belle longueur d’avance, ne serait-ce que pour ce qui est de la polygamie, entre autres ; malgré une conjoncture des plus difficiles, la Tunisie, dans ses inestimables efforts de chercher à s’extirper des affres obscurantistes léguées  par ce que certains, allant vite en besogne, ont cru qualifier de printemps arabe, vient de nous servir un bel exemple de tolérance.
Si nous sommes de tout cœur avec la Tunisie pour que cette page noire de son histoire soit vite tournée, on ne peut pas ne pas nourrir inquiétudes et appréhensions, avec ces gens de chez nous qui ont une conception bien à eux de la culture. Libre à eux qu’un film les effarouche ou que les jambes d’une artiste les excitent outre mesure ou qu’un feuilleton mexicain (et surtout pas turc !!!) les choque … mais qu’ils n’imposent pas toutes ces incongruités, ces absurdités et ces inepties.
Pas évident. Absolument pas ! Y a qu’à voir cette apprentie censeur de la même tribu qui, dans son ardent désir de faire mieux que ses mentors, s’est servie d’un bulldozer pour broyer la culture.

Libé
Lundi 30 Novembre 2015

Lu 2988 fois


1.Posté par DR IDRISSI MY AHMED le 30/11/2015 15:56

Je m'en fous de ce genre de musique ! Si ça peut rassurer celle qui a causé ce clash contre son propre Parti ! Mais j’encourage vivement les jeunes et les artistes à la création. Toutes les créations, de la peinture à la sculpture, du cinéma à l'architecture. Car sans ça, pas de civilisation, aucune ! Encore moins d’échanges, d'ouverture et de commerce. Voire de paix!
Même les singes tapent des mains et sautillent pour marquer leurs espérances et leurs joies. Les derviches tourneurs ne sont-ils pas assez musulmans ? Et quand la hayra de nos Darqaoua vous prend n’est ce pas l’extase de leur corps et de leur esprit, la sublimation ? Que dire devant les chants émérites de ceux qui récitent le Livre Saint? Leurs voix ne se font-elles pas mieux discerner et comprendre les nuances et les expressions du Coran ? Et puis la musique met en scène et en voix, les lettres, la littérature, les attentes et les problèmes citoyens ? A travers le monde dans leurs chantonnantes expressions, les jeunes traduisent leurs peines et expriment leur bonheur, leurs attentes, sinon leur entente à travers les gestes de leurs corps.
Au moment où les guerres menacent tous les vivants, partout où ils sont, je me rappelle cette partie du hadith du prophète sas '' Fais pour ton monde, ta vie, comme si tu allais vivre éternellement !..."Au moment où, malgré ses contraintes, SM le roi assiste vaillamment, avec 150 chefs d'états à la Conférence sur le climat, à Paris, non loin du Bataclan, ça fait comme une note fâcheuse pour la réputation d’ouverture de notre pays.
S'intéresser à la musique, pour ces jeunes qui vivent dans une zone industrielle hard, est une échappatoire, une récréation ! Je les soutiens, même si je préfère le tango, les valses, la musique andalouse et le classique oriental. S’intéresser à la musique, c'est vivre en paix avec autrui et avec son temps. La musique est une thérapie, avec certitude. Ne dit-on pas que la musique adoucit les mœurs ?
Monsieur le chef du Gouvernement, Si Abdelilah Benkirane, je vous interpelle, pour mettre de l'ordre chez les militants du PJD. Ceux de cette région et des autres qui pourraient rééditer cette haine des festivals ! Et sans concessions, afin de ne pas fâcher les jeunes et les pays qui nous aident, pour nos grands dossiers. Ceux-là mêmes qui à travers leurs presses ou leurs méchants écrivains nous jugent et nous pénalisent de loin. Qu'ils révisent, ces élus, leurs concepts ! Nous ne voulons pas de barbares en ce Parti que nous vénérons, ni de terroristes chez nous, au sein de l’administration. Et encore moins de fanatiques, imbus de pouvoirs tyranniques ! Fussent-ils, élus démocratiquement, pour nous rappeler la pesanteur, les exactions ou les craintes défuntes de Si Driss ! C'est une honte que cela se passe au Maroc du temps de notre bon Roi.
Et, j'insiste avec respect et admiration, auprès du chef du gouvernement, madame la 4ème présidente, pour votre maintient à la municipalité et au sein le Parti. Ce, alors que vous venez de déstabiliser, à partir de la capitale mondiale de des phosphates ! Espérant que cela vous permettra de comprendre, ce que c’est que la tolérance, et de vous refaire, s’il plaît à Dieu !
Kénitra, Le 30 Novembre 2015

2.Posté par sani le 01/01/2016 18:39

Dans le cas où vous ne savez pas , une application appelant appelé Ringoversea est maintenant tellement pas cher pour appeler le Maroc et d'autres pays africains . Hope this helps?

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs