Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La culture amazighe à l’honneur au Festival Twiza d’Amsterdam

Présence remarquée du Premier secrétaire de l’USFP




La culture amazighe à l’honneur au Festival Twiza d’Amsterdam
«La culture amazighe a la capacité d’assimiler les autres cultures et de s’intégrer dans toutes les sociétés. C’est une culture riche où la femme a une place essentielle », a déclaré Abdellah Boussouf, secrétaire général du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME).
«La culture amazighe est plus qu’une langue puisque l’amazighité a été exprimée par les Arabes et les Occidentaux, chacun dans sa langue : il y a ceux qui ont écrit en arabe à partir de l’amazigh comme Mokhtar Soussi, et ceux qui ont traduit la culture amazighe en français comme Paul Pascon et il existe des écrivains qui s’expriment en flamand avec des références amazighes », a-t-il souligné lors d’une rencontre sur la « Diversité culturelle : la culture amazighe aux Pays-Bas », présidée par l’universitaire et ancien ministre de l’Education nationale, Abdellah Saaf. En présence de nombreuses personnalités dont le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachguar.
Au cours de cette rencontre, organisée dans le cadre du 1er Festival Twiza pour la culture amazighe, plusieurs experts et spécialistes ont abordé les problématiques liées à la culture amazighe aux Pays-Bas. En l’occurrence le secrétaire général de l’Institut Royal de la culture amazighe (IRCAM), El Houcine El Moujahid, qui a souligné l’importance de ce genre de rencontres pour le renforcement des liens avec la communauté marocaine de l’étranger, rapporte l’agence MAP.
Abordant le contexte général des débats autour de la culture amazighe, ce dernier a évoqué l’histoire d’une lutte qui a duré 50 ans pour que la culture amazighe prenne  la place qu’elle mérite dans la société marocaine. Une place consacrée par la Constitution de 2011, a noté le CCME dans son site Internet.
Le professeur Abdelmajid Keddouri s’est intéressé, quant à lui, à la dimension anthropologique dans la compréhension de la personnalité culturelle marocaine et amazighe, une compréhension qui pourra constituer, selon lui, une base pour l’élaboration d’une stratégie globale traduisant la diversité culturelle au Maroc et qui repose sur plusieurs facteurs, dont le plus important est la dimension spatiale. Tandis que l’expert en langue et culture amazighes, Abderrahmane El Aissati, a déploré l’absence de centres et instituts spécialisés en langue et culture amazighe aux Pays-Bas où pourtant l’amazighité occupe une bonne place. Une absence qu’il observe surtout dans le domaine de la recherche scientifique.
A propos des limites des débats autour de l’amazighité, le secrétaire général du CCME  a appelé à « dépasser les barrières linguistiques et politiques: il faut développer une approche civilisationnelle et mettre l’accent sur les créations et l’art amazighs sans oublier la dimension de solidarité très présente dans cette culture», a-t-il lancé.
Il est à rappeler que le Festival Twiza, dont le coup d’envoi a été donné samedi 7, comportait plusieurs activités dont des conférences, une exposition des produits artisanaux marocains et des spectacles de musique animés par des artistes amazighs marocains.
Selon Abdellah Boussouf, ce rendez-vous visait à «enrichir la scène culturelle hollandaise et y introduire la culture marocaine amazighe afin de donner l’occasion aux Hollandais d’origine amazighe d’exprimer leur identité et de leur faciliter l’intégration».
Organisé à l’initiative du CCME en collaboration avec plusieurs organisations marocaines actives en Hollande, le 1er Festival Twiza pour la culture amazighe s’achève ce soir à Amsterdam.

Alain Bouithy
Lundi 9 Juin 2014

Lu 843 fois


1.Posté par maurade le 09/06/2014 21:39
Il faut aller plus loin que les paroles ,des actes ........les promesses et les grands discours n ont fait que fuir les électeurs.......
Si on considère que 70% des marocains sont amazighes ,donc cette population doit etre pris en compte dans l avenir.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs