Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La crise mondiale de l’emploi n’est pas près de prendre fin, selon l’OIT

Nouveau rapport de l'Organisation internationale du travail




Le chômage mondial devrait enregistrer des hausses cette année et en 2017, a indiqué l'Organisation internationale du travail (OIT) dans un récent rapport intitulé « Emploi et questions sociales dans le monde – Tendances 2016».
En dépit de la baisse des taux de chômage observée dans certaines économies développées, tout semble indiquer que la crise mondiale de l’emploi ne serait pas près de prendre fin, surtout dans les économies émergentes, a relevé l’agence onusienne dans son analyse de la situation actuelle.
L’organisation est ainsi pessimiste face à la hausse persistante des taux de chômage à l’échelle mondiale. L’évolution de la situation sur le front du travail est telle que, pour l’heure, rien ne prête à l’optimisme. D’autant plus que « l’emploi vulnérable chronique dans beaucoup d’économies émergentes ou en développement continuent d’affecter profondément le monde du travail », ont relevé les auteurs du rapport.
«Le net ralentissement observé dans les économies émergentes, conjugué à la chute brutale des prix des matières premières, a un effet considérable sur le monde du travail», a expliqué le directeur général de l’OIT, Guy Ryder.
Selon ce dernier, la situation sur le marché du travail est telle que «beaucoup d’hommes et de femmes sont contraints d’accepter des emplois peu rémunérés, dans les économies émergentes comme dans les économies en développement et aussi, de plus en plus, dans les pays développés ».
Par ailleurs, en dépit de la baisse du nombre de chômeurs dans certains pays de l’Union européenne et aux Etats-Unis, «  il reste encore trop de personnes sans emploi », a-t-relevé, estimant que la communauté mondiale devait « prendre des mesures d’urgence pour accroître le nombre d’emplois décents, sous peine d’aviver les tensions sociales.
Raymond Torres, directeur du département de la recherche de l’OIT, constate pour sa part que «l’environnement économique instable, associé à des flux de capitaux volatiles, des marchés financiers toujours dysfonctionnels et une demande mondiale insuffisante, continue d’affecter les entreprises et d’avoir un effet dissuasif sur l’investissement et la création d’emplois».
Dans ce rapport, publié mardi dernier, les experts de l’OIT ont indiqué que le chômage mondial s’est élevé à 197,1 millions en 2015. Soit 27 millions de plus que le niveau prévalant en 2007 avant la crise.  Notons que pour cette année, l’analyse des données recueillies prévoit une hausse d’environ 2,3 millions pour atteindre 199,4 millions. « Il est probable qu’1,1 million de sans emploi viendront aggraver le chiffre total en 2017 », ont –ils averti.
Malgré des chiffres encourageants et des prévisions peu prometteuses, Raymond Torres exhorte les responsables politiques à mettre davantage l’accent sur le renforcement des politiques d’emploi et s’attaquer aux inégalités excessives. Ce responsable estime qu’« il est plus qu’évident que des politiques sociales et de marché du travail bien conçues sont indispensables pour stimuler la croissance économique et traiter la crise de l’emploi et, presque huit ans après le début de la crise mondiale, nous avons besoin de toute urgence de renforcer cette approche politique».
Plus généralement, les auteurs du rapport appellent à s’attaquer véritablement au travail informel qui dépasserait les 50% dans la moitié des économies émergentes et en développement (dans un tiers de ces pays, il concerne plus de 65% des travailleurs). Car, comme le souligne le directeur général de l’OIT, «la pénurie d’emplois décents pousse les gens à se tourner vers l’emploi informel qui se caractérise habituellement par une faible productivité, une maigre rémunération et aucune protection sociale ».

Alain Bouithy
Vendredi 22 Janvier 2016

Lu 956 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs