Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La crise de la Samir se fait inextricable : Menace de recours à l’arbitrage international

Prise de mesures pour assurer l’approvisionnement du marché national en produits pétroliers raffinés




Le ministre de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement a affirmé, récemment à Rabat, que son département a pris toutes les mesures nécessaires, en coordination avec les intervenants dans le secteur des hydrocarbures, pour assurer l’approvisionnement du marché national en produits pétroliers raffinés.
 Répondant à une question orale axée sur la crise de la Société anonyme marocaine de l’industrie du raffinage (SAMIR), l’unique raffinerie du Maroc, présentée par des groupes à la Chambre des conseillers, le ministre a précisé que cet approvisionnement se fait à travers l’actualisation du programme alternatif d’importation de ces produits pétroliers à même de garantir un important stock de réserve pour couvrir les besoins du marché national pour un minimum de 30 jours.
 Le ministre a tenu à ajouter qu’en plus de ces mesures, plusieurs initiatives ont été prises au cours des dernières années dans l’objectif de renforcer les capacités d’accueil et de stockage au niveau des ports, ce qui a permis au Royaume de couvrir ses besoins malgré l’arrêt de production de la raffinerie la Samir, et ce grâce aux capacités d’importation et de stockage des sociétés qui s’élèvent à 931.000 m3 pour le gasoil (52 jours de consommation), 152.000 m3 pour l’essence super (75 jours de consommation), 60.000 m3 pour le kérosène (27 jours de consommation) et 79.000 tonnes pour le fioul (19 jours de consommation)  En vue de garantir l’approvisionnement du marché national en produits pétroliers, le ministre a fait savoir que des réunions sont tenues régulièrement entre son ministère et les sociétés d’importation et de distribution pour suivre et veiller de près au respect par ces sociétés du programme passé avec le ministère, l’objectif étant de continuer à approvisionner le marché national en produits pétroliers.
 Dans ce cadre, a-t-il poursuivi, le ministère de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement a élaboré un projet de loi modifiant et complétant le Dahir portant loi N 1-72-255 du 18 Moharrem 1393 (22 février 1973) sur l’importation, l’exportation, le raffinage, la reprise en raffinerie et en centre emplisseur, le stockage et la distribution des hydrocarbures, approuvé par le Conseil de gouvernement réuni le 29 octobre dernier, visant notamment à garantir le stock en produits hydrocarbures raffinés et en gaz naturel dans les stations-service ainsi que l’approvisionnement du marché national en matières pétrolières et en gaz naturel.
 A cet égard, le ministre a passé en revue les difficultés qu’a connues la Samir depuis 2008 notamment la baisse continue de son chiffre d’affaires établi à 44 milliards de DH à fin 2014 contre 49 milliards de DH en 2013 et 55 milliards de DH en 2012.
 Il a également fait état du recul du capital physique qui est passé de 5,8 milliards de DH à 2,3 milliards de DH en 2014, en plus de la hausse de ses dettes qui ont atteint 20,5 milliards de DH à fin 2014 en raison de l’abus des financements à court terme pour réaliser un programme d’investissement sans pour autant injecter de nouveaux capitaux.
Le ministre a relevé que les dettes que doit la Samir à l’Etat, relatives aux taxes douanières, ont atteint près de 11 milliards de DH au 5 août 2015, sur un total d’endettement de 42,5 milliards de DH.
Par ailleurs, il est à rappeler que l’actionnaire majoritaire de la raffinerie, le saoudien Mohamed Hussein Al Amoudi, qui refuse non seulement d’honorer ses engagements mais exige l’abandon d’une partie de ses dettes et le rééchelonnement du reste, vient tout récemment d’introduire un recours auprès du Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements de la Banque mondiale (Cirdi).

Vendredi 27 Novembre 2015

Lu 1013 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs