Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La corruption a favorisé l'émergence du groupe Etat islamique (ONG)




Les gouvernements occidentaux doiventlutter contre la corruption qui a contribué, en Irak, en Libye et au Nigeria, à l'émergence de mouvementsradicaux comme le groupeEtatislamique ouBokoHaram, dénoncemardi l'ONG Transparency International. "Les mouvements radicaux comme le groupe Etat islamique prospèrent quand les gens perdent toute confiance en ceux qui sont au pouvoir, quand les responsables profitent de la misère du plus grand nombre, quand la police exploite plutôt qu'elle ne protège et quand les opportunités économiquessont trustées par une minorité", souligne l'ONG dans un rapport de son antenne britannique intitulé "Le grand tournant: la corruption et l'émergence de l'extrémisme violent". Elle note également que les groupes comme l'EI et Boko Haram se servent de la corruption pourrecruter,se présentant comme une alternative aux autorités corrompues. "S'attaquer à la corruption devrait être la priorité numéro un", appelle-t-elle de ses voeux, notant qu'il "y a des étapes pratiques qui peuvent être prises diplomatiquement comme le refus de visas ou le gel des avoirs pour commencer à traiter la corruption des élites". L'ONG souligne ainsi que la "pré- sence d'environ 50.000 soldatsfantômes" dans les rangs de l'armée irakienne, a eu pour conséquence que "personne n'a pu s'interposer lors de la prise de Mossoul par l'EI et des problèmes similaires ont affecté la lutte contreBokoHaramauNigeria". "Mais pluslargement, les gouvernements occidentaux doivent repenser fondamentalementleursrelations avec les Kadhafi, lesAssad etlesMaliki à l'avenir", affirmeTransparency International, principale ONG à lutter et dénoncer la corruption dansle monde. "Trop de gouvernements occidentaux préfèrent essayer d'influencer ou de modérer le comportement d'autocrates corrompus qu'ils considèrent comme une alternative à l'instabilité", note le rapport. "Mais au final, les gouvernements corrompusjettent lesfondations desfutures crisessécuritaires".

Libé
Mardi 21 Février 2017

Lu 407 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs