Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La coopération Sud-Sud prônée par SM le Roi fait échos dans la presse congolaise




La coopération Sud-Sud prônée par SM le Roi fait échos dans la presse congolaise
Ce modèle est d'une grande utilité pour le développement des économies africaines, selon le Télégramme du CongoLa coopération et l'approche Sud-Sud, dont SM le Roi Mohammed VI a incontestablement fait son créneau, est bien plus utile au développement des économies africaines, généralement insignifiantes à l'échelle mondiale, écrit l'hebdomadaire  «Le Télégramme du Congo".
Les économies des pays africains subsahariens, allusion faite aux pays dans lesquels le Souverain s'est rendu lors de sa dernière tournée, peuvent, au contact de pays dont les économies connaissent un dynamisme persuasif, se redimensionner à des proportions plus maîtrisables et donc porteuses, souligne la publication.
«L'émergence de nos pays ne viendra pas à coups de phases, mais par des stratégies bien pensées comme celle que le Maroc met en œuvre en direction des autres pays du Sud», affirme l'hebdomadaire congolais indépendant dans un dossier spécial consacré à la récente tournée africaine de SM le Roi Mohammed VI en Afrique subsaharienne. Sous le titre «Tournée africaine du Roi du Maroc: une coopération Sud-Sud à saluer», Le Télégramme du Congo indique que le renforcement de cette coopération maroco-africaine s'inscrit également dans une approche de partenariat gagnant-gagnant.
«Autant le Maroc a besoin de débouchés, autant les autres pays visités ont besoin de l'expertise du Royaume dans bon nombre de secteurs», relève la publication.
«La tournée du Roi Mohammed VI dans la partie ouest de notre continent, survient à un moment où le Royaume a entrepris une véritable offensive économique en direction de quelques pays de l'Afrique subsaharienne, dont les économies connaissent, depuis un certain temps, une courbe ascendante», note l'hebdomadaire, signalant que le Maroc pourrait proposer son savoir-faire dans certains secteurs, tels les télécommunications, le bâtiment et les travaux publics (BTP) et l'agriculture. Cette visite émane donc d'une stratégie visant à faire du Royaume du Maroc le principal investisseur en Afrique subsaharienne, a affirmé l'hebdomadaire.
D'autre part, le journal note que «dans le même temps, on ne doit pas perdre de vue la dimension diplomatique qui entoure le voyage du Roi Mohammed VI. En effet, ce déplacement du Souverain marocain a eu lieu à un moment où le continent noir traverse une sorte de crise de leadership». 
Dans ce sens, a-t-il poursuivi, «la décision prise par SM le Roi de régulariser la situation de la plupart des étrangers en situation irrégulière au Maroc, vient confirmer, si besoin en était encore, la dimension amicale et humanitaire de la politique marocaine envers les ressortissants des pays subsahariens», précisant que cette dimension amicale devrait jouer en faveur d'un leadership politique du Royaume dans le continent.  

MAP
Mercredi 19 Mars 2014

Lu 463 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs