Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La contestation salue la mort de Kadhafi : Les manifestations se poursuivent en Syrie




Le mouvement de contestation en Syrie a appelé vendredi sur sa page Facebook à de nouvelles manifestations contre le régime du président Bachar al-Assad rendant hommage à la lutte du peuple libyen au lendemain de la mort du dirigeant libyen déchu Mouammar Kadhafi tué à Syrte.
 "Ton tour est venu Docteur (Assad)", ont écrit les contestataires sur leur page Facebook en se moquant de la Ligue arabe pour avoir donné au régime syrien un délai de 15 jours pour engager un dialogue avec l'opposition.
 "Donnez-lui le délai que vous souhaitez, notre révolution vaincra. Nous continuerons à nous faire entendre avec force pour que le régime tombe et pour dire au monde que le peuple syrien ne se soumettra pas" , ont-ils ajouté.
 "Le peuple libyen a poursuivi son dirigeant en fuite, de ville en ville, de quartier en quartier, pour finir par le retrouver dans un égout", ont-écrit les contestataires rendant hommage aux Libyens pour avoir renversé et tué Mouammar Kadhafi.
Ils font référence à des propos de Mouammar Kadhafi dans son premier discours après le début de l'insurrection à la mi-février dans lequel il avait averti les rebelles qu'il allait les poursuivre dans tous les quartiers, maisons et rues pour les exterminer.
 "Quel sera alors ton sort?”, ont demandé les contestataires à Bachar al-Assad. "Tu va fuir comme Ben Ali? (le président tunisien Zine el-Abidine ben Ali qui a fui son pays le 14 janvier, chassé par une révolte populaire).  "Ou alors tu seras derrière les barreaux comme Hosni Moubarak (le président égyptien déchu dont le procès est en cours) ou est-ce-que tu vas fuir comme Kadhafi et ton peuple te poursuivra de maison en maison?”, ont-ils ajouté.
Bachar al-Assad est confronté depuis le 15 mars à une contestation populaire, réprimée dans le sang. Selon l'ONU, plus de 3.000 personnes, en grande majorité des civils, ont péri dans la répression de cette contestation.
Critiquée dans un premier temps par le régime qui l'a accusé de vouloir  "déstabiliser"  la Syrie, la Ligue arabe a annoncé avoir  "reçu l'approbation du gouvernement syrien pour qu'il reçoive une délégation ministérielle (de la Ligue arabe) dirigée par le Qatar le 26 octobre". La Ligue propose une conférence entre le pouvoir et l'opposition pour mettre fin à l'effusion de sang en Syrie.

AFP
Samedi 22 Octobre 2011

Lu 878 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs