Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La confiance des ménages à son plus bas niveau depuis huit ans

L’imparable constat du HCP Des indices qui ne trompent pas




Les ménages marocains, moral en berne, se sentent pris dans la nasse. Ce ressenti vient d’être confirmé par le Haut-commissariat au Plan (HCP) dont les derniers résultats de son enquête de conjoncture effectuée auprès des Marocains sont tombés tel un couperet.
En effet, l'indicateur mesurant le moral des ménages dans le Royaume s'est visiblement détérioré au premier trimestre de 2016 pour atteindre 71,6 points, soit son plus bas niveau depuis 2008, a dévoilé mercredi la note d’information du HCP qui explique que la confiance des consommateurs a faibli de 5,5 points par rapport au quatrième trimestre de 2015 et 2,1 points par rapport au même trimestre de l’année dernière.
C’est sous l’effet notamment d’une dégradation de leur opinion sur les perspectives d’évolution du chômage, de leur situation financière, du niveau de vie, de leur capacité à épargner…, que l’Indice de confiance des ménages (ICM), s’établit à 71,6 points, contre 77,1 points un trimestre auparavant et 73,7 points le même trimestre de l’année passée, précise l'institution nationale chargée de la production statistique.
Ainsi, au premier trimestre de 2016, les perceptions par les ménages de l’évolution passée du niveau de vie se sont dégradées de 9,1 points par rapport au trimestre précédent et de 8,8 points par rapport au même trimestre de l’année écoulée, souligne la même source.
Pis encore, l’enquête fait apparaître que la même tendance négative a été enregistrée pour les perspectives d’évolution du niveau de vie qui, atteignant leurs niveaux les plus pessimistes depuis 2008, ont connu une détérioration de 6,1 points par rapport au trimestre précédent et de 5,4 points par rapport au même trimestre de 2015.
Sur le front du chômage, le HCP continue de plus belle faisant ressortir des craintes en hausse. Au premier trimestre de 2016, 75,2% des ménages s’attendent à une augmentation  du nombre de chômeurs pour les 12 mois à venir contre 7,5% qui pensent le contraire, indique-t-on de même source notant qu’avec un niveau négatif de -67,7 points, le solde de cet indicateur, s’est replié de 3,6 points par rapport à un trimestre auparavant et de 2,5 points par rapport à l’année précédente.
Autre bémol, l'opinion des ménages sur leur situation financière personnelle, passée et future, a empiré, selon le HCP. Ces derniers ont ainsi été «plus nombreux au premier trimestre 2016 à afficher un pessimisme patent».
L’institution fait donc état d’un solde d’opinion des perceptions des Marocains sur l’évolution passée de leur situation financière personnelle, qui atteste d’une détérioration aussi bien par rapport au trimestre précédent (-8,9 points) qu’au même trimestre de l’année précédente (-0.4 point). Et de faire savoir, dans la foulée, tandis que les opinions des ménages sur l’évolution future ont connu également une détérioration de 6,4 points par rapport au trimestre précédent, elles ont, en revanche, enregistré une amélioration de 1,1point par rapport à un an auparavant.
La même source met aussi en exergue une conjoncture toujours perçue par les Marocains comme moins propice à l’achat de biens durables signalant qu’un peu plus de 59% des ménages marocains considèrent, au premier trimestre de 2016, que le moment est inopportun pour faire des achats de biens durables alors que seuls 19,1% pensent le contraire. Et de poursuivre que le solde relatif à cet indicateur s’établit à -40,2 points en dégradation de 2,7 points par rapport au trimestre précédent et de 3,2 points par rapport au même trimestre de l’an dernier.
L'opinion des ménages sur leur capacité d'épargne s’aligne nettement aussi au même niveau de pessimisme. En effet, le HCP assure qu’au premier trimestre de 2016, 84,9% des ménages estiment ne pas pouvoir épargner au cours des 12 prochains mois contre seulement 15,1% qui affirment le contraire. Et d’ajouter que le solde relatif à l’opinion des ménages sur leur capacité d’épargne, qui est de -69,7 points, enregistre une détérioration de 0,5 point par rapport au trimestre d’avant et une amélioration de 0,1 point par rapport au même trimestre de l’année dernière.
Concernant d’autres aspects des conditions de vie des Marocains, à l’instar, par exemple, de l’évolution des prix des produits alimentaires, l'opinion des ménages a, là encore, dégringolé. D’après le HCP, au premier trimestre de 2016, 86,4% des ménages estiment que les prix des produits alimentaires ont augmenté durant les 12 derniers mois contre 12,7%qui  jugent qu’ils ont stagné notant qu’avec un niveau de -85,5 points, le solde de cet indicateur a quasi stagné par rapport au trimestre précédent mais s’est amélioré de 1,7 point par rapport au même trimestre de 2015.
S’agissant des perspectives d’évolution des prix des produits alimentaires, la même source souligne que 80,2% des ménages pensent qu’ils continueront à augmenter dans le futur contre 18,8% qui prévoient leur stagnation relevant qu’avec -79,3 points, le niveau le plus bas depuis 2008, le solde relatif aux perspectives d’évolution des prix perd 4,1 points par rapport au trimestre précédent et 2,1 points par rapport au même trimestre de l’année passée.
Troublante lapalissade, si le moral des ménages est un indicateur clé pour évaluer le niveau futur de la consommation, moteur important de la croissance au Maroc, ce dernier sondage du HCP, jette un pavé dans la mare en nous renseignant sur le vécu des citoyens ainsi que leur ressenti et appréhension quant à l’avenir. Résultat des courses : un pessimisme latent qui a pour origine, une forte inquiétude et un manque de confiance évident dans l’actuel Exécutif. Unique lueur d’espoir : les prochaines élections pourraient inverser la donne en congédiant comme il se doit un gouvernement Benkirane qui a fait tellement de tort aux Marocains  et, éventuellement, leur  faire mieux apprécier la vie !

Meyssoune Belmaza
Jeudi 12 Mai 2016

Lu 1267 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs