Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La communauté internationale divisée sur les mesures à prendre : Impitoyable, Kadhafi bombarde “son” peuple




La communauté internationale divisée sur les mesures à prendre : Impitoyable, Kadhafi bombarde “son” peuple
Qui arrêtera Kadhafi ? La crise humanitaire se poursuit en Libye. Les appels et les avertissements lancés par les institutions et les instances internationales se multiplient pour que le pire soit évité.
Pendant ce temps, Kadhafi résiste à la rébellion, tue, refuse de partir et ses mercenaires bombardent le peuple dans plusieurs villes. Les raids ont été lancés contre la population de  Brega et Ajdabiya. La Cour pénale internationale devrait se réunir pour déterminer les responsables des crimes perpétrés contre les manifestants. Et bien sûr la liste comportera le colonel Mouammar Kadhafi et plusieurs hauts responsables libyens, confirme le procureur de  la CPI Luis Moreno-Ocampolors lors d’une conférence de presse à La Haye. Cependant, Kadhafi ne cède pas et se dit déterminé à rester au pouvoir quel que soit le prix pour protéger « la Jamahiriya ».
Dans un discours qui a duré des heures, il a rabâché que l’insurrection des Libyens est orchestrée par Al Qaïda et autres pays arabes. Mais le fait marquant de ces dernières heures  est  l’arrestation de trois soldats néerlandais  par les forces de Kadhafi, dimanche, lors d'une opération d'évacuation de civils.
Incident qui pourrait inciter les européens à prendre une décision plus ferme envers le régime du plus ancien président en exercice au monde. Il   aurait en outre, appelé le président algérien Bouteflika pour le remercier de son soutien et surtout d’avoir permis aux mercenaires notamment ceux appartenant aux milices du Polisario, de prendre part aux massacres perpétrés contre les manifestants.  D’autre part, plusieurs sources assurent que le lobby israélien joue de tout son poids, son argent et ses moyens de renseignements pour recruter des mercenaires afin de venir au secours d’un Kadhafi aux abois. La peur de voir s’installer un régime islamiste en Libye justifierait cette prise de position israélienne. On aura tout vu avec Kadhafi !
Par ailleurs, d’autres sources concordantes parlent de négociations pour permettre au dictateur libyen d’aller en exil soit en Serbie, soit aux Emirats dans l’impunité totale. Et il semble que c’est le représentant de la Libye à l’ONU Chalgam et le chef de renseignements libyen qui mèneraient ces négociations non pas avec l’opposition mais avec l’Occident. 

KAMAL MOUNTASSIR
Vendredi 4 Mars 2011

Lu 663 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs